NOUVELLES
08/01/2013 01:49 EST | Actualisé 09/03/2013 05:12 EST

La poussière rouge assombrit le bilan du Port de Québec en 2012

La direction du Port de Québec répète qu'elle appliquera la tolérance zéro en ce qui a trait à la production de poussière lors des activités de transbordement.

En point de presse mardi pour faire le bilan de l'année 2012, le président-directeur-général du Port, Mario Girard, a voulu rassurer les résidents du quartier Limoilou qui ont subi les désagréments de la poussière au cours des derniers mois.

M. Girard reconnaît que cet événement est devenu une tache dans ce bilan qui constitue à bien des égards une année record. « Seul ombre au tableau l'accident de poussière rouge », a-t-il déclaré en ajoutant qu'il avait été bouleversé, mais qu'il s'agissait d'un cas isolé.

À la fin d'octobre, la compagnie Arrimage Saint-Laurent avait reconnu que de la poussière de minerai de fer s'était retrouvée dans le quartier Limoilou lors d'une opération de déchargement d'un bateau au port de Québec.

Cet épisode a été pris au sérieux par la direction du Port. « J'espère qu'il n'y a personne pour penser qu'une affaire de même ça ne dérange pas le Port de Québec et les opérateurs », a affirmé Mario Girard. La direction reconnaît que la controverse soulevée est nuisible pour l'image du Port de Québec.

Malgré l'assurance de la direction du Port de Québec d'éliminer les épisodes de poussière, Véronique Lalande, à l'origine du site Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec, ne baisse pas les bras. Au cours des prochains jours, elle envisage de demander au tribunal la permission d'intenter un recours collectif pour les inconvénients causés par les activités portuaires.

Mme Lalande affirme que cette demande aurait pu être déposée avant la période des Fêtes, mais qu'il a fallu régler certains détails.

Cette promesse de « tolérance zéro » en ce qui a trait à la poussière survient au moment où la direction du Port de Québec confirme que les activités ne cessent de prendre de l'ampleur. Plus de 32 millions de tonnes de marchandises ont été transbordées en 2012, une hausse de 12,5 % par rapport à l'an passé.

Le secteur des croisières a aussi atteint un nouveau sommet, avec 162 000 visiteurs. L'année dernière, plus de 83 000 passagers et près de 31 000 membres d'équipage avaient visité Québec.

PLUS: