NOUVELLES
08/01/2013 12:03 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT

Canada: des autochtones poursuivent le gouvernement en justice

Des communautés autochtones de l'Ouest canadien, une région où se trouvent des sables bitumineux, ont intenté mardi une action en justice contre le gouvernement fédéral pour faire annuler de nouvelles lois qui, selon eux, mettent en péril leurs droits de chasse et de pêche.

Les lois C-38 et C-45 adoptées par le parlement canadien en décembre dernier pourraient avoir "un impact dangereux sur l'environnement", a dit lors d'une conférence de presse un ancien chef de la communauté des Premières nations de Frog Lake, en Alberta, George Stanley.

L'Etat canadien doit honorer les traités signés avec les Premières nations et faire en sorte que "nos terres et nos eaux soient sûres... pour la chasse et la pêche pour les générations à venir", a-t-il ajouté.

Ces lois ont modifié la législation en matière de pêche, d'eaux navigables et d'étude d'impact sur l'environnement des projets de développement économique.

Elles avaient permis dans le passé à des autochtones de protéger leur mode de vie traditionnel en forçant l'industrie à les consulter avant d'entreprendre des projets sur leurs territoires ancestraux.

Cette poursuite devant la Cour fédérale se produit alors que le Premier ministre Stephen Harper doit rencontrer vendredi des chefs autochtones pour tenter de répondre à une contestation qui menace de s'étendre.

M. Harper a accepté de discuter avec des autochtones alors que la chef du village d'Attawapiskat, dans le nord de l'Ontario, Theresa Spence, poursuit depuis quatre semaines un jeûne pour attirer l'attention de l'opinion publique sur les conditions de vie difficiles dans sa communauté.

Dans une décision séparée, la Cour fédérale a par ailleurs statué mardi que les quelque 600.000 Métis et Indiens du pays qui vivent à l'extérieur des réserves sont bel bien des "Indiens" en vertu de la Constitution et qu'ils sont éligibles aux mêmes droits que ceux vivant sur des réserves, notamment en matière de santé, d'éducation, de logement ou d'exemption fiscale.

Le gouvernement fédéral pourrait toutefois décider de faire appel de ce jugement de la Cour.

amc-jl/via/mdm