NOUVELLES
07/01/2013 02:52 EST | Actualisé 09/03/2013 05:12 EST

Mouvement autochtone: un juge blâme la police de l'Ontario pour son inaction

TORONTO - Un juge de l'Ontario qui avait émis une injonction visant à mettre fin au barrage du chemin de fer entre Toronto et Montréal, en fin de semaine, critique l'inaction de la police face aux manifestants du mouvement autochtone «Idle No More».

Un petit groupe de manifestants avait bloqué la voie ferrée samedi après-midi près de Kingston, en Ontario, affectant le service de fret et de trains de passagers. Le CN a fait appel aux tribunaux samedi soir pour obtenir une injonction.

Le juge de la Cour supérieure de l'Ontario David Brown a alors ordonné aux manifestants de quitter les lieux avant 00 h 01, dimanche. Ils ont effectivement démantelé leur barrage à peu près à ce moment, mais sans l'intervention de la police, a souligné le magistrat.

Dans les motifs justifiant son ordonnance, publiés lundi, le juge Brown écrit que la Police provinciale a estimé qu'il serait risqué d'intervenir pour faire respecter l'injonction, ce qui fait dire au magistrat qu'il s'agit d'une «dérive dangereuse».

Le juge a aussi affirmé que la police avait les pouvoirs requis pour arrêter les contrevenants, et s'est même demandé pourquoi le CN avait dû se tourner vers les tribunaux dans cette affaire.

Le mouvement «Idle No More», amorcé le mois dernier, proteste contre le projet de loi omnibus C-45 du gouvernement fédéral, qui menace, selon les Premières Nations, leurs droits protégés par des traités, des droits inscrits dans la Constitution.