NOUVELLES
07/01/2013 09:36 EST | Actualisé 09/03/2013 05:12 EST

Libye: la coalition libérale boycotte les séances de l'Assemblée

Les députés de la principale coalition libérale en Libye ont décidé de boycotter les séances de l'Assemblée nationale pour protester contre le retard pris dans la formation de la commission constituante, ont annoncé lundi ses membres.

"L'Alliance des forces nationales s'est retirée hier (dimanche) du Congrès général national", a déclaré à l'AFP Najah Saluh, un député de cette coalition, ajoutant que cette décision émanait d'une "profonde déception face au travail de l'assemblée".

La coalition dispose de 39 des 80 sièges réservés aux partis politiques au sein de l'assemblée de 200 membres.

Selon un communiqué du bloc, cette déception est due au retard dans la mise en place d'une commission chargée d'élaborer un projet de Constitution, à la mauvaise gestion des procédures parlementaires et à l'insécurité.

"C'est un retrait temporaire, jusqu'à ce que nos revendications soient entendues", a expliqué un autre élu du groupe, Ibrahim Al-Gheriani, précisant que la coalition réclamait une meilleure sécurité pour les membres de l'assemblée et "une commission constituante élue directement par le peuple".

Le mode de désignation des membres de cette commission --par vote ou par nomination-- est l'un des principaux sujets de discorde au sein de l'assemblée.

str-dsg/fc/sw