NOUVELLES
07/01/2013 03:33 EST | Actualisé 08/03/2013 05:12 EST

Les exportations pétrolières de l'Iran en baisse de 40% depuis mars 2012 (ministre)

Les exportations pétrolières de l'Iran ont baissé de 40% au cours des neuf derniers mois du fait des sanctions occidentales, a admis le ministre iranien du pétrole Rostam Ghassemi devant des parlementaires qui ont rapporté ses propos lundi.

Interrogé dimanche par la commission du budget de l'assemblée nationale, M. Ghassemi a également confirmé que les revenus pétroliers de l'Iran avaient baissé de 45% durant la même période, selon le porte-parole de cette commission, Gholam Reza Kateb, cité par l'agence Isna.

En public, les autorités iraniennes continuent généralement à minimiser l'impact de l'embargo pétrolier mis en place contre l'Iran par les Occidentaux au printemps 2012.

Selon les estimations de l'OPEP ou de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les exportations iraniennes de brut ont chuté de moitié en 2012 pour s'établir entre 1 et 1,2 million de barils/jour, entraînant une baisse de la production de l'ordre de 20% à moins de 3 mb/j, le niveau le plus bas depuis la fin de la guerre Iran-Irak (1980-88).

M. Ghassemi a toujours démenti publiquement ces baisses, mais le ministre de l'Economie Shamdeddine Hosseini a reconnu en décembre devant les médias iraniens que les revenus pétroliers de l'Iran avaient chuté de 50% du fait des sanctions.

"Selon le rapport (de M. Ghassemi), les ventes de pétrole ont baissé de 40% et les recettes pétrolières de 45%", a déclaré M. Kateb en ajoutant que le ministre avait anticipé la persistance d'une "baisse significative" au premier trimestre 2013, correspondant au dernier trimestre de l'année iranienne 1391.

M. Ghassemi a par ailleurs indiqué que l'Iran espérait exporter 1,5 mb/j de brut lors de la prochaine année iranienne (mars 2013/mars 2014).

fpn-lma/sw