NOUVELLES
07/01/2013 02:16 EST | Actualisé 09/03/2013 05:12 EST

USA: l'auteur de la fusillade du cinéma d'Aurora "détendu" après le massacre

This photo released on Sept. 20, 2012 by the Arapahoe County Sheriff's Office shows James Holmes. Holmes is being held on charges in the shooting at an Aurora, Colo., theater on July 20 that killed 12 people and wounded 52. (AP Photo/Arapahoe County Sheriff)
AP
This photo released on Sept. 20, 2012 by the Arapahoe County Sheriff's Office shows James Holmes. Holmes is being held on charges in the shooting at an Aurora, Colo., theater on July 20 that killed 12 people and wounded 52. (AP Photo/Arapahoe County Sheriff)

Le tireur présumé de la tuerie dans un cinéma d'Aurora (Colorado, ouest) en juillet dernier était "détendu" après le massacre, selon le témoignage d'un officier de police, lundi devant la justice.

James Holmes, l'auteur présumé de la fusillade qui avait fait 12 morts dans un cinéma d'Aurora, lors d'une séance du dernier "Batman", comparaît devant la justice à Centennial (banlieue sud de Denver) pour une série d'audiences préliminaires, avant un éventuel procès.

L'accusé, âgé de 25 ans, cheveux bruns et barbu, a été conduit menotté au tribunal. Vêtu d'une combinaison rouge de prisonnier, James Holmes -- qui arborait une chevelure orange lors de sa première comparution en juillet -- regardait droit devant lui pendant les débats et n'a parlé à personne.

Pendant son témoignage, l'officier de police Jason Oviatt a expliqué qu'il avait d'abord cru que James Holmes était un policier quand il est arrivé sur les lieux du massacre avec des dizaines d'autres officiers.

Le jeune homme avait les mains posées sur le toit d'un voiture blanche derrière le cinéma, mais en s'approchant, M. Oviatt a constaté que ce n'était pas un officier.

"A mesure que j'approchais, l'homme restait là, immobile. L'image générale ne collait pas avec celle d'un policier", a déclaré le policier.

James Holmes n'a opposé aucune résistance quand on lui a demandé de lever les mains, a-t-il ajouté. "Il était totalement coopératif. Il était très détendu, ses réactions n'étaient pas normales. Il était détaché", a-t-il dit, avant d'ajouter: "Il avait l'air ailleurs, désorienté".

Un autre policier, Aaron Blue, a affirmé que James Holmes avait donné son nom et son adresse aux officiers, et précisé qu'il avait quatre armes avec lui. "Il a dit spontanément qu'il n'y avait pas de bombes (sur le lieu du massacre) mais qu'il avait des engins explosifs à son domicile", a-t-il dit.

La fusillade s'est déroulée le 20 juillet lors de la première séance de minuit du dernier "Batman", "The Dark Knight rises".

Selon des témoins, l'accusé a jeté des bombes fumigènes dans la salle avant d'ouvrir le feu sur le public. La police a ensuite trouvé à son domicile de multiples engins explosifs.

INOLTRE SU HUFFPOST

Tuerie au Colorado