NOUVELLES
07/01/2013 11:15 EST | Actualisé 09/03/2013 05:12 EST

Jebali en Libye pour discuter l'ouverture des frontières

Le Premier ministre tunisien Hamadi Jebali s'est entretenu lundi à Tripoli avec son homologue libyen Ali Zeidan au sujet de l'ouverture du principal poste frontalier entre les deux pays, et d'une réunion sécuritaire sous-régionale prévue prochainement en Libye.

Le 4 décembre, Tripoli a décidé de fermer le poste frontière de Ras Jedir, après des plaintes de citoyens libyens indiquant avoir été agressés sur le sol tunisien non loin de ce poste.

Au cours d'un point de presse conjoint avec M. Jebali, le Premier ministre libyen a déclaré que "des instructions ont été données aux ministres de l'Intérieur et de la Défense des deux pays pour l'ouverture des frontières", sans donner de précision sur la nature de ces mesures ni la date d'entrée en vigueur de l'ouverture des frontières.

Les ministres ont également été invités à prendre "des dispositions afin que cela ne se répète plus dans l'avenir".

Ben Guerdane, ville tunisienne située à une trentaine de kilomètres de la frontière libyenne, est en proie depuis dimanche à des affrontements opposant la police à quelques centaines de personnes qui protestent contre la fermeture du principal point de passage entre les deux pays, lieu névralgique pour le commerce transfrontalier.

Selon une source hospitalière six manifestants ont été blessées.

M. Jebali a promis que son pays "allait prendre les mesures nécessaires pour mettre fin aux agressions dont sont victimes les citoyens libyens en Tunisie", déplorant que des "parties" qu'il n'a pas nommées attisent les antagonismes entre les deux peuples.

Le Premier ministre tunisien a précisé que sa visite intervenait également en prélude à une conférence tripartite prévue prochainement dans l'oasis de Ghadamès, au sud-ouest de la Libye, à laquelle il participera aux côtés de ses homologues algérien et libyen.

Cette rencontre, consacrée à la sécurité des frontières entre les trois pays, sera aussi l'occasion d'évoquer la situation dans le Nord du Mali, où une intervention militaire se profile pour chasser les rebelles de ce pays d'Afrique de l'Ouest, a précisé le chef du gouvernement.

M. Jebali est arrivé lundi matin à la tête d'une délégation comprenant les ministres des Affaires étrangères Rafik Abdessalem, de l'Intérieur Ali Larayedh, de la Défense Abdelkrim Zbidi et de l'économie Ridha Saïdi, ainsi que le Chef d'Etat-major Rachid Ammar.

Pendant sa visite d'une journée, il devait également avoir des entretiens avec le président du Congrès général national libyen, Mohamed Megaryef.

yba/cnp