NOUVELLES
07/01/2013 01:52 EST | Actualisé 09/03/2013 05:12 EST

Etats-Unis: Obama annonce qu'il nomme Hagel au Pentagone, Brennan à la CIA

Getty Images
(FILE PHOTO) In this composite image a comparison has been made between US President Barack Obama (L) and Chuck Hagel. Obama will reportedly nominate former Republican Senator Chuck Hagel for Defense Secretary replacing Defense Secretary Leon Panetta. ***LEFT IMAGE*** WASHINGTON, DC - DECEMBER 28: U.S. President Barack Obama said he was 'modestly optimistic' while making a statement on fiscal cliff negotiations following a meeting with Congressional leaders at the White House December 28, 2012 in Washington, DC. Obama and members of Congress continue to seek a solution to avert the possibility of large tax increases combined with deep spending cuts also known as the 'fiscal cliff'. (Photo by Win McNamee/Getty Images) ***RIGHT IMAGE*** OMAHA, NE- MARCH 12: U.S. Sen. Chuck Hagel (R-NE) speaks at the University of Nebraska-Omaha March 12, 2007 in Omaha, Nebraska. Hagel announced that he will postpone making a decision on whether to seek the Republican nomination for president until later this year. (Photo by Eric Francis/Getty Images)

Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé lundi qu'il nommait l'ancien sénateur républicain Chuck Hagel comme secrétaire à la Défense et son conseiller antiterroriste John Brennan pour diriger la Centrale américaine du renseignement (CIA).

Exhortant le Sénat à confirmer "aussi vite que possible" ces nominations, M. Obama a notamment affirmé à propos de M. Hagel qu'il était "le leader que nos soldats méritent". "C'est un patriote américain. Il s'est engagé dans l'armée et a été volontaire pour aller au Vietnam", a rappelé le président à propos de l'ancien sénateur du Nebraska (centre), 66 ans.

Blessé au combat et décoré, M. Hagel "serait le premier engagé sorti du rang à devenir secrétaire à la Défense", a remarqué le président, en saluant un "défenseur de nos soldats, de nos anciens combattants et des familles de militaires".

"Peut-être de façon plus importante, Chuck sait que la guerre n'est pas une abstraction. Il sait qu'envoyer de jeunes Américains pour combattre et être blessés dans la poussière et la boue est quelque chose que nous ne faisons que lorsque c'est absolument nécessaire", a encore dit M. Obama qui, comme M. Hagel, s'était opposé à la décision par l'administration républicaine de George W. Bush d'envahir l'Irak en 2003.

M. Obama a aussi affirmé que M. Hagel était le symbole d'une coopération au-delà des barrières partisanes "dont nous avons besoin à Washington". "Il a gagné le respect des dirigeants de la communauté de la sécurité nationale et de l'armée", a-t-il assuré.

Le président a aussi chanté les louanges de M. Brenann, son proche collaborateur depuis quatre ans à la Maison Blanche, et sa "combinaison de force et d'intelligence".

Notant que M. Brennan avait passé 25 ans de sa carrière à la CIA, M. Obama a estimé que "John sait ce que notre sécurité nationale requiert, des renseignements qui apportent les faits à ceux qui décident".

Dans sa lutte contre le terrorisme, "John a été inlassable", a assuré le président. "Les gens ici à la Maison Blanche travaillent dur, mais John est légendaire pour travailler encore plus dur".

Revenant sur ses deux candidats, M. Obama s'est dit persuadé qu'ils "vont faire un travail formidable". "J'exhorte le Sénat à entériner leurs nominations aussi vite que possible, pour que notre pays et les Américains puissent rester en sécurité", a-t-il déclaré.

Les démocrates ne possèdent pas de majorité qualifiée à la Chambre haute du Congrès, nécessaire pour éviter une obstruction républicaine, et des voix de sénateurs républicains seront donc nécessaires pour que ces deux candidats puissent prendre leurs fonctions.

INOLTRE SU HUFFPOST

Obama vs. Romney