NOUVELLES
07/01/2013 08:17 EST | Actualisé 09/03/2013 05:12 EST

Egypte: début des entretiens du FMI sur un prêt de 4,8 mds de dollars

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) a entamé lundi ses discussions au Caire pour un prêt de 4,8 milliards de dollars par des entretiens avec le Premier ministre égyptien Hicham Qandil, a rapporté l'agence officielle Mena.

La délégation, arrivée dimanche soir en Egypte, est dirigée par le responsable du FMI pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, Masood Ahmed. Elle doit rencontrer également le président islamiste Mohamed Morsi.

La demande de prêt au FMI avait fait l'objet d'un pré-accord en novembre mais les discussions avaient été suspendues courant décembre en raison des tensions politiques en Egypte.

M. Morsi était à l'époque confronté à sa pire crise politique depuis son élection en juin, autour d'un projet de Constitution qui a divisé le pays avant d'être adopté par référendum par près de 64% des votants.

Le Caire a depuis demandé à relancer rapidement le dossier de ce prêt du FMI, jugé décisif pour rétablir la confiance dans l'économie égyptienne, débloquer d'autres soutiens internationaux et aider le pays à redresser ses comptes.

L'Egypte est confrontée à une grave crise économique et une forte pression à la baisse de sa monnaie, qui vient de tomber en quelques jours de 6 à 6,4 livres pour un dollar.

La Banque centrale égyptienne a reconnu que ses réserves de change, passées en deux ans de 36 à 15 milliards de dollars -soit de quoi couvrir théoriquement trois mois d'importations- avaient atteint un niveau "critique", et a pris des mesures pour limiter les sorties de devises du pays.

Pour mener à bien le redressement économique, M. Morsi a procédé à un remaniement ministériel, avec en particulier un nouveau ministre des Finances, El-Morsi El-Sayed Hegazy, universitaire spécialiste de finance islamique, qui a prêté serment dimanche.

hj/fc