NOUVELLES
07/01/2013 07:30 EST | Actualisé 09/03/2013 05:12 EST

Agriculture: Ottawa mettra des centres d'expertise au service des travailleurs

SASKATOON - Le ministre canadien de l'Agriculture, Gerry Ritz, a dit que le gouvernement mettra sur pied 16 centres d'expertise ciblés dans tout le pays pour les agriculteurs, les pêcheurs et les travailleurs spécialisés en foresterie qui ont besoin de conseils sur la façon d'exploiter leur entreprise et de vendre leurs produits.

Il a indiqué que ces centres offriront une expertise sur des choses telles que les souches de cultures nouvellement développées, les stratégies pour augmenter les rendements, le marketing et les meilleures pratiques en matière de sécurité alimentaire.

Les 16 centres, qui devraient être mis sur pied au cours des prochaines années, regrouperont dans un même endroit des experts de programmes particuliers. Selon le ministère de l'Agriculture, ce projet créera non seulement un système plus efficace pour la prestation de conseils et de directives d'experts, mais renforcera également le lien entre les employés de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), qui conçoivent les programmes et les politiques, et les employés qui les exécutent.

Les centres d'expertise seront dispersés aux quatre coins du Canada, et seront adaptés en fonction des activités économiques de chaque région.

Les centres spécialisés dans l'industrie de la volaille — qui se concentreront notamment sur l'abattage, la transformation, les maladies indigènes animales et le bien-être des animaux —seront installés à Saint-Hyacinthe, tandis que ceux se concentrant sur l'industrie des pêches — mollusques et crustacés, et santé des animaux aquatiques — seront mis sur pied à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Les sites ont été choisis en fonction de leur proximité avec les institutions académiques, les organisations de l'industrie et les experts de la province dans le domaine ciblé.

Ainsi, l'industrie et les inspecteurs de l'ACIA auront accès plus facilement à des renseignements et à des conseils plus uniformes.

M. Ritz a indiqué que les producteurs qui seront loin des centres d'expertise dédiés à leur type d'activités pourront y avoir accès en composant un numéro de téléphone sans frais, ou en consultant le site Internet.

Les mesures prises par l'ACIA pour améliorer la communication avec les intervenants et pour renforcer la conformité de l'industrie en général ont été consolidées par la récente adoption de la Loi sur la salubrité des aliments au Canada.