NOUVELLES
06/01/2013 07:06 EST | Actualisé 08/03/2013 05:12 EST

Un attentat dans un bâtiment gouvernemental afghan fait cinq morts

KANDAHAR, Afghanistan - Deux kamikazes ont fait cinq victimes après avoir déclenché leurs vestes bourrées d'explosifs dans un complexe gouvernemental du sud de l'Afghanistan, dimanche, selon des responsables afghans. Aucun soldat ou citoyen étranger ne se trouvait sur place, selon les informations transmises dimanche.

Au courant de la même journée, dans la province voisine de Helmand, une bombe dissimulée dans un arrêt d'autobus de Lashar Gah a tué un policier et blessé une personne, a affirmé un responsable provincial.

L'attentat-suicide a été perpétré dans le district de Spin Boldak, dans la province de Kandahar. Il s'agit d'un corridor par lequel transitent de nombreux combattants talibans venus du Pakistan. Située près de la frontière avec le Pakistan, la province de Kandahar est l'une des plus violentes de l'Afghanistan.

Un porte-parole des talibans, Qari Youssef Ahmadi, a revendiqué l'attentat de Spin Boldak au nom de son groupe. Il a déclaré que les talibans n'avaient toutefois pas orchestré l'attaque de Lashar Gah, la capitale provinciale de Helmand.

Selon le chef de district de Spin Boldak, Mohammad Hashim, les deux activistes ciblaient une rencontre entre des responsables locaux. Ils sont arrivés à bord d'une voiture, ont abattu un garde de sécurité et sont entrés dans le bâtiment en faisant feu avant de se faire exploser, a-t-il spécifié.

L'attaque a fait cinq victimes, incluant un policier et quatre civils, et une quinzaine de blessés, a déclaré Hafiz Abdul Haleem, chef du conseil provincial de Kandahar.