NOUVELLES
06/01/2013 07:55 EST | Actualisé 08/03/2013 05:12 EST

Le Parlement iranien veut une enquête sur la mort d'un blogueur

TÉHÉRAN, Iran - Le Parlement iranien a exhorté dimanche les autorités judiciaires à enquêter sur la mort d'un blogueur qui se trouvait en détention et à trouver des moyens de contrôler ce qui se passe dans les commissariats de police afin d'éviter de nouvelles violations.

Dans une déclaration, un comité parlementaire demande la tenue d'une investigation «spéciale» concernant le décès du blogueur Sattar Behesti, survenue en novembre dernier.

Les implications légales de cette requête sont nébuleuses, puisque des procureurs travaillent déjà sur le dossier. Mais la déclaration témoigne à tout le moins d'une indignation généralisée.

Il n'est pas rare, en Iran, que des activistes soient arrêtés ou que des allégations de torture soient rendues publiques, mais les décès qui surviennent derrière les barreaux le sont beaucoup plus.

Le Parlement a également exhorté les autorités policières à installer un système de caméras à circuit fermé dans les centres de détention afin d'exercer un plus grand contrôle et a suggéré aux procureurs de s'y rendre da façon régulière.

En décembre, l'Iran a congédié le chef de la cybersécurité en lien avec ces événements. Sept policiers ont également été arrêtés. Trois d'entre eux sont toujours détenus.