NOUVELLES
06/01/2013 03:34 EST | Actualisé 08/03/2013 05:12 EST

Koweït: la police emploie des gaz pour disperser des manifestants

KOWEÏT CITY, Koweït - La police antiémeute du Koweït a utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour disperser plus de 1000 personnes manifestant contre le gouvernement, violant en ce sens les règles strictes concernant les manifestations politiques dans cet État du Golfe.

Les autorités koweitiennes ont précisé que de tels rassemblements doivent obtenir un permis écrit dans le cadre d'efforts visant à lutter contre la révolte à la suite des élections parlementaires du mois dernier.

Les organisateurs de la manifestation de dimanche ont toutefois utilisé les médias sociaux pour mobiliser la foule.

Des groupes de l'opposition ont accusé le chef d'État d'outrepasser ses pouvoirs en modifiant les règles électorales qui semblaient favoriser les opposants du gouvernement, qui vont des factions islamiques aux libéraux réformistes. Ces groupes veulent désormais faire renverser le nouveau Parlement dominé par des législateurs gouvernementaux.

Le militant koweitien des droits de la personne Mohammed Al-Humaida affirme que plusieurs manifestants ont été arrêtés. Aucun blessé n'a été rapporté dans l'immédiat.