NOUVELLES
06/01/2013 10:40 EST | Actualisé 08/03/2013 05:12 EST

Feux de forêt dévastateurs en Australie

Les autorités australiennes sont à la recherche de corps parmi les ruines carbonisées de plus de 100 domiciles et autres édifices détruits par des feux de forêt dans l'État insulaire de la Tasmanie.

Le commissaire Scott Tilyard a indiqué lundi qu'on ne rapportait toujours aucune victime. Il faudra toutefois un certain temps avant que les autorités confirment que personne n'a péri dans l'incendie qui a rasé 20 000 hectares de forêt et de terres agricoles dans le sud de la Tasmanie depuis vendredi.

La police est inquiète car environ 100 personnes sont portées disparues. Le commissaire Tilyard a mentionné que 11 équipes de recherches étaient actives dans certaines régions, dont la petite ville de Dunalley, à l'est de Hobart, la capitale de l'État, où environ 70 demeures ont été détruites.

2000 habitants ont été forcés de quitter leur logement.

La Première ministre Julia Gillard a demandé aux Australiens d'être vigilants au cours des prochains jours. « Ce sont des conditions extrêmes. Nous vivons dans un pays qui est très chaud, très sec, et où les incendies peuvent être destructeurs », a-t-elle déclaré.

Le Premier ministre de la Nouvelle-Galles du sud, Barry O'Farrell, a sonné l'alerte en prévision d'une nouvelle hausse des températures, déjà très élevées, et des vents annoncés. La météo prévoit que le thermomètre grimpera mardi jusqu'à 43 degrés à Sydney.

Une échelle des risques introduite après les feux meurtriers de 2009 dans l'Etat de Victoria, qui avaient fait 173 morts, suggère que les incendies de mardi seront incontrôlables, imprévisibles et très rapides, avec pour seule option l'évacuation des habitants.

Plus de la moitié des 23 millions d'Australiens vivent dans les Etats de Victoria et de Nouvelle-Galles du sud (sud).

Trois feux étaient toujours actifs et hors de contrôle dans le sud de la Tasmanie, lundi.

Les habitants qui ont fui le feu décrivaient lundi des scènes d'apocalypse. « Lorsque le feu s'est approché, le ciel qui était rouge vif est devenu d'un noir d'encre », a raconté Del Delagarno à la radio ABC.

« C'était comme la nuit la plus noire que vous ayez jamais vue. Absolument affreux », a raconté une habitante, dont la maison est l'une des six à être encore intacte dans le petit village côtier de Boomer Bay.