NOUVELLES
06/01/2013 10:06 EST | Actualisé 08/03/2013 05:12 EST

Congédié à cause d'une fête, un ancien ambassadeur dévoile sa version des faits

TEGUCIGALPA, Honduras - L'ancien ambassadeur du Honduras en Colombie a accepté le blâme pour une fête tenue à son ambassade avant Noël et qui a mené à sa démission, mais indiqué qu'il n'était pas sur place car il se trouvait aux États-Unis au même moment.

Carlos Rodriguez Andino a été limogé par le ministère des Affaires étrangères du Honduras après la publication de nouvelles à l'effet que deux ordinateurs avaient été volés dans les locaux de l'ambassade, à Bogota, lors d'une fête tenue le 20 décembre et à laquelle auraient participé au moins deux femmes qui seraient des prostituées.

Dans une entrevue diffusée dimanche dans un média local, M. Rodriguez reconnaît qu'il doit être tenu responsable de cette fête et qu'il accepte la situation.

Mais il a tenu à préciser qu'il n'était pas de cette fête parce que cinq jours plus tôt, lui et sa famille avaient pris la direction des États-Unis pour y passer des vacances. M. Rodriguez dit être revenu au Honduras le 29 décembre.