NOUVELLES
05/01/2013 10:39 EST | Actualisé 07/03/2013 05:12 EST

Un responsable de la sécurité sous Kadhafi tué à Benghazi en Libye

Un responsable de la sécurité sous le régime déchu de Mouammar Kadhafi a été tué à Benghazi, deuxième ville de Libye en proie à l'insécurité, a indiqué samedi à l'AFP une source de sécurité.

"Le lieutenant-colonel Nasser al-Magrabi a été retrouvé mort dans sa ferme la nuit dernière", a déclaré sous le couvert de l'anonymat un responsable au département des enquêtes criminelles de Benghazi (est). "Il a été tué d'une balle", selon lui.

Selon un autre responsable, son corps a été retrouvé "dans une ferme de la zone de Sidi Faraj", et une enquête a été ouverte.

Magrabi avait travaillé pour les redoutables services de sécurité intérieure à l'époque de Kadhafi tué en octobre 2011 après huit mois de conflit armé, ont-ils ajouté. Ces services avaient joué un rôle majeur dans la répression et la détention de milliers de dissidents politiques ou d'islamistes.

Son meurtre est survenu après le rapt mercredi par des hommes armés du chef par intérim du département des enquêtes criminelles de Benghazi, Abdelsalam al-Mahdawi.

Selon l'un de ses collègues, Mahdawi "avait beaucoup d'ennemis parce qu'il avait des dossiers sur tout le monde: loyalistes de l'ex-dirigeant Mouammar Kadhafi, islamistes extrémistes et criminels de droit commun".

Le ministère de l'Intérieur a promis de "rechercher l'officier et d'identifier les auteurs" de l'enlèvement.

Berceau de la révolte qui a renversé Mouammar Kadhafi, Benghazi a connu une série d'attaques contre des postes de police et des assassinats visant les officiers de l'armée et est devenue un repère pour les groupes jihadistes.

Quatre Américains, dont l'ambassadeur Chris Stevens, ont été tués dans l'attaque du consulat à Benghazi par des groupes lourdement armés le 11 septembre 2012.

str-dsg/yba/tp