NOUVELLES
05/01/2013 02:23 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

NBA - Les Clippers font la loi à Los Angeles

Les Clippers ont enlevé le derby de Los Angeles en dominant vendredi les Lakers (107-102) dans un match NBA qui préfigure peut-être une passation de pouvoir dans la cité des Anges.

Ce succès permet, en effet, aux Clippers (26v-8d), une franchise autrefois médiocre toujours restée dans l'ombre des prestigieux Lakers (16 titres de champion NBA), de consolider leur place parmi les prétendants sérieux à l'Ouest pendant que les Lakers (15v-17d) se morfondent toujours en zone rouge.

Il s'agit de la deuxième défaite des Lakers en deux matches cette saison face à leurs voisins, qu'ils retrouveront encore le 14 février et le 7 avril.

Les jambes et la fougue des athlétiques Clippers, emmenés par un Chris Paul bien inspiré (30 points, 13 passes décisives) ont fait la différence face à une équipe des Lakers dont la star Kobe Bryant a récemment concédé la "vieillesse" et qui a perdu trois de ses quatre derniers matches.

Bryant s'est fendu de 38 points, confortant sa place de meilleur marqueur de la saison, et Steve Nash a sorti un double double (12 pts, 10 passes décisives) mais Dwight Howard (21 points, 15 rebonds) n'était plus sur le terrain à cause d'un trop grand nombre de fautes quand les Lakers ont failli revenir au score après avoir été menés de 16 points et l'Espagnol Pau Gasol a carrément été aux abonnés absents (2 points, 1 sur 6 aux tirs, 4 rebonds, 2 passes).

Bryant a été l'architecte du retour des Lakers à 99-97 à 1 minute 30 secondes de la fin mais Paul, en bon "franchise player", a marqué les 8 derniers points de son équipe pour éviter le scénario catastrophe.

Baptisés "Lob City" pour leur propension à dunker à tout va et à empiler des spectaculaires "alley-oops", notamment grâce à Blake Griffin (24 points), les Clippers ont été décomplexés par leur mois de décembre parfait (16 victoires-0 défaite) et devraient jouer pour la première fois de leur histoire un rôle majeur dans les play-offs à l'Ouest à partir d'avril.

Les Californiens sont devenus le mois dernier la troisième équipe de l'histoire en NBA à présenter un bilan parfait dans un même mois, après les Lakers en 1971-1972 et les Spurs de San Antonio en 1995-1996.

bpe/sk