NOUVELLES
05/01/2013 11:16 EST | Actualisé 07/03/2013 05:12 EST

Les Packers se débarrassent des Vikings 24-10 et affronteront les 49ers

GREEN BAY, États-Unis - Aaron Rodgers et les Packers de Green Bay ont démontré à quel point ils peuvent être dangereux quand ils comptent sur toutes leurs munitions en se débarrassant facilement des Vikings du Minnesota 24-10, samedi, lors de leur match de premier tour.

Les Packers ont ainsi obtenu leurs billets pour San Francisco, où ils affronteront les 49ers samedi prochain.

«Les victoires lors des éliminatoires sont toujours très spéciales, a déclaré l'entraîneur-chef des Packers Mike McCarthy. La victoire de ce soir (samedi) commence et termine certainement avec notre défensive.»

John Kuhn a inscrit deux touchés et DuJuan Harris en a ajouté un pour les Packers. De son côté, Rodgers a rejoint 10 receveurs différents, un record de la NFL lors des éliminatoires, et a récolté 274 verges de gains.

«Le plus important était de me présenter et d'aider cette équipe à gagner», a dit Charles Woodson, qui disputait un premier match après s'être fracturé la clavicule droite le 21 octobre dernier. «C'était notre premier match éliminatoire cette année et nous voulons continuer sur cette lancée.»

Défensivement, les Packers ont enfin été en mesure de neutraliser Adrian Peterson et ont appliqué beaucoup de pression contre le quart réserviste Joe Webb. Ce dernier remplaçait Christian Ponder, blessé à un coude.

Peterson a récolté 99 verges de gains au sol, lui qui avait connu des matchs de 199 et 210 verges de gains face aux Packers plus tôt cette saison. Webb, qui n'avait pas effectué une seule tentative de passe cette saison, a encaissé trois sacs et a été imprécis toute la soirée. Son seul beau jeu a été une passe de 50 verges à Michael Jenkins pour un majeur tard au quatrième quart.

«C'était proche», a dit Ponder en parlant de sa décision de ne pas jouer. «Je me suis présenté pour l'échauffement et j'ai effectué quelques passes et nous avons pris la décision que ce serait probablement mieux d'envoyer Joe dans la mêlée puisque j'étais limité (dans mes mouvements).»

Rodgers a orchestré des séquences de 82, 62 et 80 verges pour des touchés, alors que les Packers se sont forgé une avance de 24-3.

Webb a connu plus de difficultés. Clay Matthews l'a fait trébucher pour un sac facile en début de deuxième quart et sur le jeu suivant, Webb a été puni pour avoir rabattu le ballon alors qu'il était encerclé derrière la ligne de mêlée.

Webb a récolté 60 verges de gains en cinq courses, mais a complété seulement sept de ses 20 premières passes pour 61 verges de gains.

Rodgers n'a pas ralenti la cadence en deuxième demie même si son équipe menait déjà 17-3. Les Vikings ont forcé les Packers à se contenter d'une tentative de placement, mais ils ont été punis pour avoir eu trop d'hommes sur le terrain lors du quatrième essai puisque Jasper Brinkley n'a pas été en mesure d'atteindre les lignes de touche à temps. Les Packers en ont profité dès le jeu suivant, quand Rodgers a repéré Kuhn et le centre-arrière s'est frayé un chemin jusque dans la zone des buts. Les Packers menaient alors 24-3.

La dernière fois que les Vikings avaient participé aux éliminatoires, ils avaient aussi été punis pour avoir eu 12 joueurs sur le terrain, cette fois à l'attaque. Ce jeu les avait empêchés d'essayer un placement lors du match de championnat de la Nationale face aux Saints de La Nouvelle-Orléans. Brett Favre avait été intercepté et les Saints avaient gagné en prolongation.