NOUVELLES
05/01/2013 10:52 EST | Actualisé 07/03/2013 05:12 EST

Coupe du monde de ski acrobatique: le bronze pour Rochon en Chine

PÉKIN, Chine - Les quatre sauteurs de l’équipe canadienne de ski acrobatique ont entamé leur saison en se qualifiant pour la finale de la Coupe du monde de Pékin, en Chine. Parmi eux, le Gatinois Olivier Rochon est monté sur la troisième marche du podium.

Travis Gerrits et Jean-Christophe André ont respectivement terminé neuvième et dixième tandis que chez les femmes, Sabrina Guérin a conclu son retour à la compétition en prenant le 12e rang.

En super finale, Rochon a dû se frotter à trois rivaux chinois. Zongyang Jia (128,51 points) a mérité l’or devançant de justesse son coéquipier Guangpu Qi (128,05). Les 84,75 points de Rochon lui ont permis d’empêcher le triplé chinois. Zhongqing Liu a chuté pour récolter un pointage de 75,56 ouvrant ainsi la porte au sauteur québécois.

«Nous avons eu un camp d’entraînement écourté en raison des conditions météorologiques et nous avons décidé de prendre cette compétition comme un autre entraînement, a mentionné Rochon. C’est donc encourageant de remporter le bronze en commençant la saison.»

Comme l’an dernier, Rochon a effectué un saut avec un coefficient de difficulté moins élevé que les Chinois en super finale puisque les athlètes ne peuvent effectuer deux fois le même saut lors de la finale.

«Un peu comme au Mont Gabriel l’année dernière, j’ai connu un peu de difficulté lors de mon dernier saut, mais je n’aurais pas pu faire mieux qu’une troisième place même si j’avais réussi un saut parfait, puisque je n’aurais pas obtenu autant de points que les Chinois», a indiqué Rochon.

Les trois athlètes chinois ont réalisé chacun un saut de 4,525 de coefficient de difficulté tandis que Rochon en a effectué un avec un coefficient de 4,175.

«Cet été, j’ai travaillé sur un nouveau saut que je n’ai réussi que deux fois, mais c’est certain que dans les compétitions à venir, je vais l’insérer. On attend seulement d’avoir plus de constance.»

En qualifications, les douze meilleurs se qualifient pour la finale. Rochon a terminé troisième en obtenant une note de 124,78 points. Gerrits a pris le sixième rang avec 114,81 points et André s’est classé huitième grâce à un pointage de 111,78.

Après un premier saut en finale, les quatre meilleurs font un deuxième saut pour déterminer le classement des médailles. Rochon a complété la première partie de la finale au sommet grâce à une récolte de 127,88 points.

Gerrits a obtenu 112,30 tandis qu’André, de Montréal, a reçu un pointage de 109,35 pour son saut.

«Les entraîneurs sont très heureux, a ajouté Rochon. L’équipe canadienne s’agrandit et tous les sauteurs du pays se sont qualifiés pour la finale, ça augure bien pour le reste de la saison.»

Absente de la compétition l’année dernière en raison d’une déchirure au tendon d’Achille, la Lavalloise Guérin a repris là où elle avait laissé lors de la saison 2010-11, soit en atteignant la finale.

«C’était ma première compétition sur neige depuis plus d’un an, c’était donc l’objectif de prendre part à la finale», a-t-elle déclaré.

Pour atteindre la finale, Guérin, seule Canadienne au sein de l’équipe nationale, a obtenu un pointage de 83,16 ce qui lui octroyait le huitième rang. En finale, sa note de 55,75 points lui a donné le 12e et dernier rang.

«Je n’ai pas fait le saut que j’espérais, en finale, mais je ne l’avais pas souvent à l’entraînement. L’atterrissage a été déficient, mais la forme dans les airs était bonne», a-t-elle dit.

Les sauteurs traverseront le globe afin d’être à Val St-Côme, au Québec, la fin de semaine prochaine pour la deuxième Coupe du monde de la saison, le 12 janvier.