NOUVELLES
04/01/2013 07:04 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

Venezuela: les élus devraient discuter samedi de l'investiture d'Hugo Chavez

CARACAS, Venezuela - Les élus vénézuéliens se réuniront samedi, dans le cadre d'une séance qui pourrait faire la lumière sur les mesures à entreprendre si le président Hugo Chavez était trop malade pour prêter serment pour un nouveau mandat la semaine prochaine.

Les élus choisiront le président, les deux vice-présidents et d'autres responsables de l'Assemblée nationale, contrôlée par une majorité pro-Chavez.

Celui qui sera élu à la présidence de la chambre pourrait devenir le chef d'État par intérim si M. Chavez était incapable d'être assermenté jeudi comme prévu.

Les désaccords sur la façon de gérer une possible transition du pouvoir pourraient apparaître lors de cette réunion, qui survient seulement cinq jours avant la date de l'investiture prévue par la Constitution.

L'état de santé d'Hugo Chavez, en convalescence à Cuba après une opération pour le cancer, a soulevé des questions controversées à l'approche de la cérémonie d'investiture. Certains se sont demandé si l'assermentation pouvait être reportée.

Le gouvernement vénézuélien a révélé cette semaine que le président combattait une grave infection pulmonaire et recevait des soins pour une «insuffisance respiratoire», plus de trois semaines après son opération. Cette annonce a alimenté les spéculations voulant que le président soit trop malade pour revenir à Caracas pour son investiture.

Le président sortant de l'Assemblée nationale, Disodado Cabello, a appelé les partisans d'Hugo Chavez à se présenter à la séance législative et à exprimer leur soutien.

«Cette Assemblée nationale est révolutionnaire et socialiste. Elle restera aux côtés du peuple et de notre commandant», a écrit M. Cabellon sur son compte Twitter. «Si l'opposition pense qu'elle trouvera une place à l'Assemblée nationale pour conspirer contre le peuple, c'est une erreur, encore une fois. Elle sera défaite.»

Les leaders de l'opposition réclament des détails sur l'état de santé de M. Chavez et affirment qu'une nouvelle élection devra être organisée dans les 30 jours si le président ne rentre pas au Venezuela à temps pour son investiture.