NOUVELLES
04/01/2013 04:56 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

Systèmes antimissiles en Turquie: des soldats américains commencent à arriver

ANKARA, Turquie - Des soldats américains ont commencé à arriver en Turquie pour opérer les systèmes antimissiles Patriot visant à protéger cet allié de l'OTAN des éventuelles attaques des forces syriennes, a annoncé l'armée américaine vendredi.

Les États-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas déploieront chacun deux batteries antimissiles de conception américaine pour renforcer les défenses aériennes de la Turquie contre tout débordement de la guerre civile en Syrie. Les systèmes antimissiles devraient être opérationnels plus tard en janvier.

Le commandement européen de l'armée américaine a déclaré dans un communiqué que du personnel militaire américain et de l'équipement avaient commencé à arriver à la base aérienne Incirlik, dans le sud de la Turquie.

Environ 400 militaires et de l'équipement en provenance de la base de Fort Sill, dans l'Oklahoma, seront transportés en Turquie au cours des prochains jours, a indiqué le commandement. Du matériel supplémentaire sera envoyé par la mer et devrait arriver en Turquie plus tard en janvier.

L'OTAN a endossé la demande de systèmes antimissiles de la Turquie le 30 novembre, après la chute que plusieurs obus syriens en territoire turc.

Le mois dernier, l'OTAN avait affirmé que l'armée syrienne continuait d'avoir recours à des missiles de type Scud contre les rebelles et la population civile, même si aucun de ces missiles n'est entré sur le territoire turc. Le gouvernement turc soutient les rebelles syriens et a accueilli des milliers de réfugiés sur son territoire.

Plus de 1000 militaires américains, allemands et néerlandais doivent être déployés en Turquie pour opérer les systèmes antimissiles. Les Américains seront postés à Gaziantep, à 50 kilomètres au nord de la frontière syrienne. Les Allemands se déploieront à Kahramanmaras, à 100 kilomètres au nord de la Syrie, tandis que les Néerlandais iront à Adana, à une centaine de kilomètres à l'ouest de la frontière.