NOUVELLES
04/01/2013 04:46 EST | Actualisé 05/03/2013 05:12 EST

Plan d'aide pour les réfugiés syriens au Liban

Le gouvernement libanais a adopté un programme pour venir en aide aux réfugiés syriens qui fuient la violence dans leur pays.

Selon des données de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), plus de 170 000 Syriens ont trouvé asile au Liban depuis le début de la guerre civile. Ils ne sont toutefois pas dans des camps, comme en Jordanie et en Turquie, mais logent plutôt chez des membres de leur communauté ou dans des abris de fortune.

Le Liban, qui a vécu pendant plusieurs décennies sous la tutelle politique et militaire de Damas, reste profondément divisé sur le conflit syrien. Ainsi, certains membres du gouvernement affirment que le Liban n'a pas la capacité d'accueillir cet afflux de réfugiés et souhaitent la fermeture de la frontière avec la Syrie.

À l'issue de discussions très tendues, jeudi, le Conseil des ministres a cependant décidé de reprendre l'enregistrement des nouveaux arrivants et de leur accorder un statut officiel. Il a également demandé à la communauté internationale 180 millions de dollars pour leur venir en aide.

Une cellule de crise sera établie. Toutefois, il n'a pas été précisé si des camps seraient mis en place.

Ninette Kelley, représentante au Liban du HCR, a soutenu que cette initiative permettrait aux réfugiés syriens entrés clandestinement au Liban, soit environ 30 % du total, d'accéder à un statut officiel.

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés estime que plus d'un demi-million de Syriens ont fui leur pays depuis le début de la guerre civile, en mars 2011.