NOUVELLES
04/01/2013 04:20 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

Index

PÉKIN, Chine - Le groupe de défense des droits humains Free Tibet a annoncé samedi qu'un homme était mort après s'être immolé par le feu, devenant du même coup le premier à faire un tel geste d'opposition à l'autorité chinoise cette année.

L'organisation Free Tibet, basée à Londres, a déclaré que l'homme dans le début de la vingtaine s'était immolé par le feu samedi dans le comté de Xiahe, dans la province de Gansu, dans l'ouest de la Chine. Il aurait ensuite été transporté chez lui, dans un village situé non loin de là. Le groupe n'a pas révélé le nom du jeune homme.

PLUS:pc