NOUVELLES
04/01/2013 11:12 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

Du maïs utilisé comme abrasif sur les routes

Le ministère des Transports expérimente un nouvel abrasif pour déglacer les routes du Québec. Un extrait de maïs est ajouté à la mixture de sable et de chlorure de magnésium déjà utilisée pour rendre la solution plus adhérente.

Le produit, épandu sur les routes ontariennes depuis une dizaine d'années, est testé depuis l'an dernier sur différentes portions de la route 389 à Baie-Comeau.

Un porte-parole du ministère des Transports, Guillaume Paradis, explique que le coût du nouvel abrasif, appelé Abra-Mag, est plus élevé, soit de 10 $ la tonne par rapport à 5 $ la tonne pour un abrasif qui n'est pas traité.

Cependant, Abra-Mag pourrait tout de même permettre au ministère de faire des économies. « Ce qu'on vise avec ce projet-là, c'est détendre moins d'abrasif, mais également de passer moins souvent. [...] Il y a également un autre aspect, c'est que plus l'abrasif reste sur la route longtemps, plus ça augmente la sécurité des usagers », explique Guillaume Paradis.

Ce dernier ajoute que le nouvel abrasif pourrait également permettre au ministère d'être plus écologique. « Le ministère des Transports est préoccupé par les aspects environnementaux, les produits qu'il utilise. C'est certain qu'en utilisant les extraits de maïs, on pourrait réduire les quantités de sables qu'on étend sur la chaussée. »