NOUVELLES
04/01/2013 12:42 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

Des proches d'un chef de la Sécurité syrienne tué et enlevé (ONG)

Un membre de la famille du chef de la sécurité politique syrienne a été tué et deux autres proches blessé et enlevé par des rebelles vendredi dans la province de Deraa (sud), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'OSDH indique que "Hossam Ghazalé a été tué, son père grièvement blessé et un cousin enlevé", précisant que des militants sur le terrain ont affirmé qu'il s'agissait de "membres de la famille du général Rustom Ghazalé, l'un des piliers du régime syrien".

La télévision d'Etat a également rapporté l'information, sans toutefois évoquer ces liens de parenté.

Dans un bandeau au bas de l'écran, la chaîne a annoncé qu'"un groupe terroriste armé a attaqué des civils près d'une station-service (dans la province de Deraa) faisant un mort et des blessés".

Selon la télévision, "Hossam Ghazalé a été tué, son père blessé et Jalal Ghazalé enlevé par les terroristes".

Le réseau de militants anti-régime de la Commission générale de la révolution syrienne (CGRS) a affirmé que Hossam Ghazalé était le neveu du général Ghazalé et Jalal Ghazalé, son cousin.

La CGRS ajoute que les proches du général ont été victimes d'une attaque de l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles) contre un point de rassemblement de soldats et de "chabbihas", les milices civiles du régime.

Rustom Ghazalé, général sunnite de 59 ans originaire de Deraa, a été nommé à la tête de la redoutable sécurité politique syrienne après l'attentat du 18 juillet dans lequel quatre hauts responsables de la Sécurité, dont le beau-frère du président Bachar al-Assad, ont été tués à Damas.

Il était auparavant directeur de la sécurité militaire à Damas, après avoir été en charge des opérations de l'armée syrienne au Liban de 2002 à 2005, date du retrait de l'ancienne puissance tutélaire du pays du Cèdre.

rd/sbh/vl