NOUVELLES
04/01/2013 05:56 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

Des dizaines de milliers de Palestiniens pour l'anniversaire du Fatah à Gaza

Des dizaines de milliers de sympathisants du Fatah étaient rassemblés vendredi à Gaza pour l'anniversaire du mouvement, autorisé pour la première fois à Gaza depuis que son rival du Hamas a pris le contrôle de ce territoire en 2007.

Les participants, dont de nombreuses femmes et des enfants, brandissant des drapeaux palestiniens et ceux du Fatah, formation du président palestinien Mahmoud Abbas, ont afflué vers l'ancien quartier général de la sécurité à Gaza, ont constaté les correspondants de l'AFP.

"Cette foule est un plébiscite pour l'Autorité nationale et montre que le Fatah est toujours à l'avant-garde", a déclaré à l'AFP un dirigeant local du mouvement, Selim al-Zaraeï.

Les cérémonies, qui doivent débuter à 13H00 (11H00 GMT), commenceront par un discours prononcé par Mahmoud Abbas de Ramallah en Cisjordanie, et qui sera retransmis sur des écrans géants. Un dirigeant du Fatah, Nabil Chaath, s'adressera par la suite à l'assistance, avant qu'un dirigeant du mouvement islamiste Hamas, Rawhi Mouchtaha, ne prenne la parole au nom de l'ensemble des mouvements palestiniens.

Lundi, plusieurs milliers de partisans du Fatah s'étaient déjà rassemblés dans la ville de Gaza, brandissant des portraits du dirigeant historique Yasser Arafat et des drapeaux du mouvement, à la lumière des feux d'artifice.

Des rassemblements similaires avaient eu lieu dans d'autres villes de la bande de Gaza.

Lundi soir, M. Abbas avait donné le coup d'envoi des festivités à Ramallah, en promettant que 2013 serait l'année de l'établissement d'un Etat palestinien indépendant.

Sept Palestiniens avaient été tués dans des affrontements lors des dernières célébrations à Gaza de l'anniversaire du Fatah, dans la nuit du 31 décembre 2007 au 1er janvier 2008, après un appel de Mahmoud Abbas à ouvrir "une nouvelle page", si le Hamas rendait le pouvoir dans le territoire palestinien.

Les deux mouvements rivaux ont conclu le 27 avril 2011 au Caire un accord de "réconciliation nationale", dont la plupart des clauses sont restées lettre morte.

Le Fatah, qui gouverne les zones autonomes de Cisjordanie, marque son anniversaire chaque 1er janvier, pour commémorer la première opération de guérilla contre Israël, menée le 1er janvier 1965 et revendiquée par sa branche armée, Al-Assifa ("Tempête", en arabe).

az-sst/jlr/tg/cnp