POLITIQUE
04/01/2013 05:26 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

La commissaire mènera une enquête sur la perte de renseignements personnels

Shutterstock

OTTAWA - Le commissariat à la protection de la vie privée du Canada mènera une enquête sur la perte de données confidentielles qui a touché des milliers de Canadiens.

Le bureau de la commissaire Jennifer Stoddart a reçu des plaintes formelles après qu'un employé du ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences ait égaré une clé USB contenant des informations personnelles d'environ 5000 Canadiens, dont leur numéro d'assurance sociale.

Anne-Marie Hayden, une porte-parole de Mme Stoddart, a indiqué vendredi que la commissaire à la vie privée avait reçu près de 200 appels provenant de personnes qui s'inquiétaient des conséquences de cet incident.

Le ministère des Ressources humaines est toujours à la recherche de la clé USB, mais rien ne prouve que l'information a été utilisée à des fins frauduleuses, a-t-on assuré.

«Néanmoins, nous avons conseillé aux personnes concernées d'examiner attentivement et de vérifier leurs informations bancaires, leurs informations de carte de crédit et leurs autres relevés de transactions financières afin de protéger leurs renseignements personnels par mesure de précaution», a expliqué le ministère

Une porte-parole de la ministre des Ressources humaines, Diane Finley, décrit la perte de cette clé USB comme un incident sérieux et inacceptable.

«Des mesures de protection strictes sont en place pour s'assurer que les renseignements personnels des Canadiens soient en sécurité, a-t-elle indiqué. Une enquête est actuellement en cours pour déterminer la cause de l'incident et pour s'assurer que des mesures soient prises pour que cela ne se reproduise plus.»

Le ministère rapellera également à ses employés l'importance d'être assidu dans la protection des données personnelles.

«Nous abordons la situation dans l'optique de prévenir un incident similaire dans le futur.»