NOUVELLES
04/01/2013 11:33 EST | Actualisé 06/03/2013 05:12 EST

Canada: les services secrets déplorent une vacuité des débats au Parlement

Les services canadiens de renseignement déplorent un manque de "substance" des débats de politique étrangère au Parlement, suggérant de se fier plutôt aux déclarations des responsables politiques, rapporte vendredi le journal La Presse, citant des documents internes.

"Au Parlement, les débats sont largement de la rhétorique et, comme c'est typiquement le cas durant les périodes de questions, ils n'ont à peu près pas de substance lorsqu'il est question de politique de fond", écrit un analyste du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) dans une note de janvier 2012 destinée au chef de l'agence, Richard Fadden, obtenue par le quotidien montréalais en vertu de la loi sur l'accès à l'information.

Face à ce flou, la meilleure façon d'identifier les orientations de la politique étrangère du gouvernement est de se fier aux "discours" et aux "déclarations aux médias" faites par le Premier ministre Stephen Harper et par son ministre des Affaires étrangères, John Baird, note le SCRS.

sab/are