NOUVELLES
03/01/2013 03:33 EST | Actualisé 05/03/2013 05:12 EST

Syrie: prochaine rencontre entre Brahimi et responsables russe et américain (diplomate)

L'ambassadeur pakistanais auprès de l'ONU a évoqué jeudi la possibilité d'une nouvelle rencontre "la semaine prochaine" entre Lakhdar Brahimi et des responsables des Etats-Unis et de Russie pour trouver une solution au conflit syrien qui dure depuis 21 mois.

L'envoyé spécial de l'ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, avait rencontré le 9 décembre dernier à Genève le vice-ministre russe des affaires étrangères Mikhaïl Bogdavov et le secrétaire d'Etat adjoint William Burns.

L'ambassadeur pakistanais, Masood Khan, qui présentait à la presse la programme de la présidence pakistanaise du Conseil de sécurité en janvier, a souligné "qu'il y a de nouveaux contacts, un nouvel effort en cours".

"Nous espérons qu'il y aura une réunion trilatérale la semaine prochaine entre Moscou, Washington et M. Brahimi", a-t-il indiqué.

Il a précisé "avoir parlé avec M. Brahimi hier" qui devrait venir à New York rendre compte de sa mission au Conseil de sécurité, a-t-il ajouté sans préciser de date.

Interrogé sur un "plan" de M. Brahimi pour mettre fin au conflit, l'ambassadeur pakistanais a estimé que "plan est un bien grand mot" mais que le médiateur "voulait obtenir une avancée diplomatique". "Il veut que le gouvernement syrien fasse partie des interlocuteurs", a-t-il précisé.

M. Brahimi avait affirmé dimanche dernier avoir un plan susceptible d'être accepté par la communauté internationale et avoir "parlé de ce plan avec la Russie et la Syrie". "Basé sur la déclaration de Genève", le plan prévoit un cessez-le-feu, la formation d'un gouvernement et l'organisation d'élections soit présidentielles soit parlementaires.

Le plan adopté le 30 juin à Genève par le Groupe d'action sur la Syrie prévoyait de former un gouvernement de transition mais n'évoquait pas le départ de M. Assad, une condition sine qua non posée par l'opposition.

Le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky a rappelé que l'émissaire "souhaitait avoir un autre réunion avec des responsables russes et américains avant la fin du mois" de janvier. Cette rencontre devrait se tenir "entre les trois B", a-t-il dit, faisant allusion à MM. Brahimi, Bogdanov et Burns.

avz/rap