NOUVELLES
03/01/2013 06:30 EST | Actualisé 05/03/2013 05:12 EST

Les parents d'un journaliste américain disparu en Syrie lancent un cri du coeur

ROCHESTER, États-Unis - Les parents d'un journaliste américain disparu en Syrie depuis plus d'un mois ont appelé jeudi ses ravisseurs à la compassion, leur demandant de fournir n'importe quelle information sur l'état de santé et le bien-être de leur fils.

James Foley, âgé de 39 ans, a été enlevé le 22 novembre dans le nord-ouest de la Syrie par des hommes armés inconnus, ont déclaré ses parents jeudi. Il se trouvait en Syrie pour réaliser des reportages vidéo pour l'Agence France-Presse, qui a promis d'aider à le faire libérer.

Les parents du journaliste, John et Diane Foley, ont décidé d'organiser une conférence de presse devant leur résidence du New Hampshire pour lancer un appel public aux ravisseurs de leur fils, dont ils n'ont eu aucune nouvelle depuis six semaines.

«On ne sait absolument rien», a dit Mme Foley. «On ne sait pas qui le détient.»

Les Foley ont décidé de garder leurs lumières de Noël allumées dans les fenêtres de leur maison de Rochester en attendant le retour de leur fils.

«J'appelle ceux qui détiennent Jim à nous laisser savoir où il se trouve et à nous aider à obtenir sa libération», a dit M. Foley. «Nous prions pour qu'il soit libéré.»

Vingt-huit journalistes ont été tués en Syrie en 2012. Le Comité pour la protection des journalistes estime que la Syrie a été le pays le plus dangereux du monde pour les reporters l'an dernier.

Ce n'est pas la première fois que les parents de James Foley vivent une telle angoisse. En 2011, le journaliste avait été détenu par les forces gouvernementales en Libye, où il couvrait la guerre civile. Un photographe sud-africain avait été touché par balle lors de leur arrestation et il a été abandonné à son sort dans le désert. James Foley avait été libéré après six semaines de détention.