BIEN-ÊTRE
03/01/2013 10:30 EST | Actualisé 05/03/2013 05:12 EST

Hommage à Noureev, de Paris à Vienne, Moscou et San Francisco

Paris, Londres, Vienne, San Francisco et même Moscou, qui avait occulté jusqu'au nom du danseur passé à l'ouest en 1961, rendront hommage à Rudolf Noureev à l'occasion du 20e anniversaire de sa mort, le 6 janvier 1993.

L'Opéra de Paris, où Rudolf Noureev a connu la consécration en tant que directeur de la danse de 1983 à 1989, donne le 6 mars une soirée de gala, avec des extraits des grands ballets classiques qu'il a remontés dans ses propres versions.

"La Belle au bois dormant" sera en outre dansé lors de la saison 2013/2014 de l'Opéra de Paris, avant "Casse-Noisette" en 2014/2015.

Le ballet de l'Opéra de Vienne donnera un gala dédié à Noureev du 4 au 6 juillet, dans le cadre des "Etés de la danse", au théâtre du Châtelet.

La Monnaie de Paris édite le 7 janvier deux pièces de collection, en argent et en or, à l'effigie du danseur, dessinées par Christian Lacroix.

Côté face, le styliste a représenté le danseur devant le palais Garnier de l'Opéra de Paris. Au revers, son visage se découpe sur un motif de kilim, rappelant le somptueux tapis qui recouvrait sa tombe lors de ses funérailles dans le carré russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans la banlieue parisienne.

A Londres, où Noureev a dansé de nombreuses années et formé un duo célèbre avec Margot Fonteyn, le Royal Ballet donne en janvier "Raymonda" et en février "Marguerite et Armand". Une exposition Noureev est organisée dans le foyer du théâtre.

Le ballet du Kremlin proposera le ballet "Cendrillon" de Noureev, un événement compte tenu de ses relations difficiles avec sa mère patrie. Le danseur, considéré comme un traître pour avoir "choisi la liberté" avait tenté un retour au pays après 26 ans d'absence qui l'avait profondément meurtri: sa mère, malade, ne l'avait pas reconnu, et les Russes ignoraient son existence.

En Autriche, un gala sera donné le 29 juin à l'Opéra de Vienne.

Le De Young Museum de San Francisco expose jusqu'en février les somptueux costumes de scène de Noureev, en collaboration avec le Centre national du costume de scène français (CNCS) de Moulins, où doit ouvrir un "lieu de mémoire" Noureev en septembre.