NOUVELLES
02/01/2013 08:47 EST | Actualisé 04/03/2013 05:12 EST

Wall Street vers une ouverture euphorique après l'accord budgétaire

Wall Street s'apprêtait à démarrer la séance dans l'euphorie mercredi, soulagée par l'adoption in extremis la veille par le Congrès américain d'un texte permettant aux Etats-Unis d'éviter à court terme une cure d'austérité forcée.

En pré-ouverture, l'indice Dow Jones Industrial Average affichait une nette tendance à la hausse: les contrats à terme sur cet indice vedette, qui donnent une indication sur son évolution future, avançaient de 1,48%, dans le sillage des bourses européennes et asiatiques. Ceux sur le Nasdaq, à dominante technologique, de 2,06%.

Les contrats à terme sur l'indice élargi Standard & Poor's progressaient de 1,90%.

Cette bonne humeur se devait "à l'adoption par la Chambre (basse du Congrès américain) du texte entériné par le Sénat (dans la nuit de mardi à mercredi) qui évitait une hausse d'impôts chez les classe moyennes, l'une des craintes majeures (du marché), et une baisse drastique des dépenses", a expliqué Christopher Low, de FTN Financial.

En effet, soucieux des perspectives de consommation et de croissance aux Etats-Unis, dont l'économie reste vacillante, les investisseurs redoutaient une collision avec "le "mur budgétaire", une cure d'austérité qui aurait plombé l'économie début 2013.

La loi adoptée à la dernière minute mardi soir par le Congrès américain augmente notamment le taux d'imposition des foyers aux revenus supérieurs à 450.000 dollars par an, mais elle repousse seulement de quelques semaines d'autres dossiers épineux, avec le report de deux mois de l'échéance de coupes dans les dépenses publiques.

ppa/sl/rap

PLUS:afp