NOUVELLES
02/01/2013 05:56 EST | Actualisé 04/03/2013 05:12 EST

Un paparazzi meurt après avoir photographié la Ferrari de Justin Bieber

LOS ANGELES, États-Unis - Justin Bieber soutient que ses pensées et ses prières accompagnent la famille du paparazzi de 29 ans qui a été heurté mortellement par une voiture alors qu'il tentait de photographier la Ferrari du jeune chanteur sur une autoroute de Los Angeles.

«J'espère que cette tragédie mènera à l'adoption d'une législation sérieuse et à la mise en place de toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger les vies des célébrités, des policiers, des passants innocents et des photographes eux-mêmes», a indiqué le chanteur dans un communiqué publié mercredi par l'étiquette Island Def Jam.

Ce n'est pas la première fois qu'une célébrité se plaint du comportement de certains paparazzis, qui repoussent souvent les limites de l'acceptable afin d'obtenir un cliché.

L'actrice Miley Cyrus y a d'ailleurs fait allusion dans un message publié sur Twitter quelques heures après les tristes événements.

«J'espère que cet incident (entre le) paparazzi et JB (Justin Bieber) mènera à certains changements en (2013)», a-t-elle écrit.

«Les paparazzis sont dangereux! Est-ce que (la mort de) la princesse Diana n'était pas un signal d'alarme assez puissant?!», a poursuivi la jeune comédienne.

Le paparazzi, dont l'identité n'a pas été dévoilée par les autorités policières, a rendu l'âme à l'hôpital mardi soir, selon James Stoughton, de la police de Los Angeles.

L'agent Stoughton a affirmé que Justin Bieber n'était pas à bord de son automobile lorsque l'incident est survenu.

Il semble qu'un ami du chanteur était au volant de la voiture de ce dernier au moment des événements.

Il a dû immobiliser son véhicule lorsqu'un patrouilleur l'a intercepté alors qu'il roulait au-delà de la limite de vitesse permise sur l'autoroute 405, ont annoncé les autorités.

«Ce photographe suivait clairement la Ferrari blanche», a affirmé un policier.

Le paparazzi s'est installé sur un garde-fou afin de croquer des clichés, ont spécifié les autorités.

«Le patrouilleur lui a dit à plusieurs reprises que ce n'était pas sécuritaire et lui a demandé de retourner à son véhicule», a expliqué un policier.

Le patrouilleur a ensuite remis une contravention au conducteur de la Ferrari, et le photographe s'est mis à courir pour retourner dans son véhicule. C'est à ce moment qu'il a été happé mortellement par un Toyota Highlander.

Aucune accusation ne devrait être portée contre l'automobiliste qui a heurté le paparazzi, une femme de 69 ans originaire de Los Angeles.