NOUVELLES
02/01/2013 02:26 EST | Actualisé 03/03/2013 05:12 EST

Un Australien combattant aux côtés des rebelles tué en Syrie (ONG)

Un ressortissant australien a été tué en Syrie dimanche lors d'un assaut des rebelles sur l'importante base militaire de Wadi Deif, dans le nord-ouest du pays, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Un Australien surnommé +Abou al-Walid al-Australi+ a été tué le 30 décembre alors qu'il participait avec les rebelles à une attaque contre la base de Wadi Deif", a précisé son directeur Rami Abdel Rahmane, joint par l'AFP par téléphone.

Le 28 décembre, plusieurs brigades rebelles ont lancé un assaut sur Wadi Deif, l'une des dernières place-forte militaires encore aux mains de l'armée dans le nord-ouest du pays. Depuis, chaque jour, plusieurs rebelles et soldats sont tués dans ces combats.

Des rebelles sur le terrain ont affirmé que le Front jihadiste Al-Nosra menait cette offensive, qu'il a baptisée "Edifice fortifié".

Les rebelles ont resserré leur étau autour de cette base depuis le 9 octobre, après s'être emparés de la ville proche de Maaret al-Noomane, située sur la route stratégique reliant Damas et Alep (nord).

La révolte en Syrie est née en mars 2011 dans le sillage du Printemps arabe. Face à la répression sanglante du régime, l'opposition s'est militarisée et le pays est désormais en proie à une guerre civile qui a fait plus de 46.000 morts, selon l'OSDH.

Les combats opposent l'armée à des déserteurs aidés par des civils ayant pris les armes mais aussi des combattants, en majorité jihadistes, venus de l'étranger.

Le gouvernement australien a ouvertement condamné le régime syrien pour les victimes du conflit, demandé le départ du président Bachar al-Assad et expulsé plusieurs diplomates syriens.

sbh/vl