NOUVELLES
02/01/2013 10:37 EST | Actualisé 04/03/2013 05:12 EST

Syrie: 60 000 morts depuis le début du conflit, selon l'ONU (PHOTOS)

AP
In this photo taken on Thursday, Nov. 29, 2012, a Free Syrian Army fighter is in position in front of destroyed buildings in Aleppo, Syria. Syrian rebels battled regime troops south of Damascus on Friday and Internet and most telephone lines were cut for a second day, but the government reopened the road to the capital's airport in a sign the fighting could be calming, activists said. (AP Photo)

Combats et bombardements se poursuivent depuis près de 22 mois en Syrie et le total des victimes a franchi le cap des 60 000 morts, mercredi, selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les droits de la personne.

Ce compte a été établi à la suite d'une étude « exhaustive », fruit de cinq mois de travail. Les estimations précédentes, faites par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), faisaient état de plus de 45 000 morts.

Les chercheurs du Haut-Commissariat de l'ONU sont parvenus à une liste de 59 648 personnes tuées entre le 15 mars 2011 et le 30 novembre 2012, en se fiant à 7 sources différentes. « Étant donné que le conflit n'a pas baissé en intensité depuis la fin novembre, nous pouvons présumer début janvier que plus de 60 000 personnes ont péri », a indiqué dans un communiqué la haute-commissaire de l'ONU, Navi Pillay.

Station-service bombardée

Mercredi, au moins 30 personnes sont mortes dans le bombardement d'une station-service d'une banlieue de la capitale syrienne, Damas. « J'ai compté au moins 30 cadavres. Ils étaient soit calcinés, soit démembrés », a déclaré un opposant, Abou Saïd, arrivé dans la banlieue de Mouleiha, une heure après le raid survenu à 13 h, heure locale.

Des militants affirment qu'un avion de chasse syrien (Mig), de conception russe, a lancé un missile sur la station-service pour la faire exploser. Un incendie a suivi l'explosion et une vidéo amateur, dont l'authenticité reste à démontrer, montre des corps carbonisés.

La banlieue de Mouleiha est tenue par les insurgés. Les forces gouvernementales, qui tiennent toujours le centre de la capitale, bombardent les quartiers périphériques.

D'autres bombardements de l'aviation et de l'artillerie syrienne ont fait quelque 19 morts ailleurs en Syrie, mercredi. Les municipalités de Douma et de Harasta, au nord-est de Damas, de même que le quartier proche de Qaboun à Damas ont été touchés par des bombardements. Des troupes bombardaient également les quartiers du sud de la capitale, selon l'OSDH.

Mardi, 104 personnes - 35 civils, 38 rebelles et 31 soldats - sont mortes dans les combats.

La répression sanglante par le régime Al-Assad de la révolte lancée en mars 2011 s'est transformée en guerre civile.

INOLTRE SU HUFFPOST

Syrian Rebels Make Gains In December