NOUVELLES
02/01/2013 03:21 EST | Actualisé 03/03/2013 05:12 EST

Obama presse la Chambre d'adopter l'aide pour les victimes de Sandy

Le président américain, Barack Obama, presse la Chambre des représentants d'adopter sans délai le projet de loi garantissant une aide financière aux victimes de l'ouragan Sandy.

Au début de décembre, la Maison-Blanche avait demandé au Congrès une rallonge budgétaire de 60,4 milliards de dollars pour les régions du nord-est des États-Unis dévastées à la fin du mois d'octobre par l'ouragan, qui a fait au moins 120 morts et des milliers de sans-abri.

Le Sénat a adopté vendredi le projet de loi. La Chambre des représentants, à majorité républicaine, devait approuver une mesure de 27 milliards, mais, mobilisée par l'accord budgétaire, elle ne l'a pas soumis au vote comme envisagé. La session se termine jeudi et un nouveau congrès sera alors assermenté, ce qui risque de rallonger énormément tout le processus.

Une « inaction inexcusable »

Dans un communiqué commun, les gouverneurs de New York et du New Jersey, Andrew Como (démocrate) et Chris Christie (républicain), ont exprimé leur colère contre John Boehner, le président de la Chambre des représentants, qui a décidé de ne pas tenir un vote sur la question mercredi.

Un représentant républicain de Long Island, Peter King, a critiqué son propre parti affirmant que l'inaction de la Chambre des représentants était un couteau dans le dos pour New York et le New Jersey.

L'ouragan Sandy a frappé durement la côte nord-est des États-Unis, de la Caroline du Nord jusqu'au Maine. Les États de New York, du New Jersey et du Connecticut ont été les plus durement touchés.