NOUVELLES
02/01/2013 02:30 EST | Actualisé 04/03/2013 05:12 EST

Manifestation à Kasserine contre le gouvernement islamiste tunisien

Plus de 300 personnes ont manifesté mercredi contre la pauvreté à Kasserine, ville déshéritée du centre-ouest de la Tunisie, annonçant "une semaine de colère" contre le gouvernement islamiste, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants ont bloqué la circulation sur l'avenue principale de ville, allumé des pneus et scandé des slogans contre le gouvernement dirigé par les islamistes du parti Ennahda.

L'armée était déployée mercredi autour de l'usine de cellulose à Kasserine, qui a fermé ses portes à la suite d'un mouvement de protestation entamé il y a une semaine par les employés qui réclament des primes et dénoncent des recrutements basés sur le népotisme.

L'usine, principal employeur de la région qui a compté le plus grand nombre de morts lors de la révolution de 2011 en Tunisie, fait travailler quelque 1.200 personnes, dont 800 agents permanents, et fait vivre plus de 6.000 familles dans les gouvernorats de Kasserine, Gafsa, Sidi Bouzid et Kairouan.

La région de Kasserine, qui compte près de 12.000 diplômés chômeurs, a été secouée en 2012 par des mouvements de protestation dégénérant parfois en affrontements violents avec la police sur fond de misère, corruption et chômage.

str-kl/Bsh/tp