NOUVELLES
01/01/2013 06:32 EST | Actualisé 03/03/2013 05:12 EST

Un réseau lié aux Frères musulmans égyptiens démantelé aux Emirats (journal)

Les services de sécurité des Emirats arabes unis ont démantelé un réseau lié aux Frères musulmans en Egypte qui recrutait des Egyptiens résidant dans ce pays du Golfe, a rapporté le quotidien Al-Khaleej mardi.

Plus de 10 personnes "appartenant au réseau et liées à la direction des Frères musulmans en Egypte" ont été arrêtées, écrit-il. Elles dirigeaient une "organisation qui tenait des réunions secrètes aux Emirats" et "recrutait des expatriés égyptiens pour rejoindre leurs rangs".

Elles ont aussi "collecté de larges sommes d'argent qu'elles ont envoyées illégalement à l'organisation mère en Egypte", poursuit le journal, en affirmant que le réseau avait en outre recueilli des informations classées secrètes liées à la défense.

Le réseau a également tenu des "réunions secrètes" avec les Frères musulmans égyptiens, dont est issu le président égyptien Mohamed Morsi, selon Al-Khaleej. "Les Frères musulmans ont offert des cours et des conférences au réseau sur les moyens de changer les régimes dans les pays arabes".

Aucune confirmation officielle n'a pu être obtenue dans l'immédiat sur ces informations et ces arrestations, dont la date n'a pas été précisée.

Au cours de l'année dernière, les autorités des Emirats ont annoncé le démantèlement de plusieurs cellules islamistes en affirmant qu'elles complotaient contre la sécurité du pays.

Le 26 décembre, elles avaient annoncé le démantèlement d'une cellule saoudo-émiratie qui planifiait des actes "terroristes", en laissant entendre qu'elle était liée à Al-Qaïda.

Le 15 juillet, ils avaient annoncé le démantèlement d'un groupe pour complot contre la sécurité de l'Etat. Le chef de la police de Dubaï, Dhahi Khalfane, avait ensuite accusé les Frères musulmans de chercher à renverser les monarchies du Golfe.

Les Emirats, l'un des pays les plus riches du monde, ont été épargnés par la vague de contestation populaire qui a éclaté dans le monde arabe fin 2010.

lyn/tp/cnp