NOUVELLES
01/01/2013 06:40 EST | Actualisé 03/03/2013 05:12 EST

Raids aériens autour de Damas aux premières heures de la nouvelle année (ONG)

L'aviation syrienne a mené mardi des raids aériens sur la périphérie de Damas, aux premières heures de 2013 et à l'issue d'une année particulièrement meurtrière, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Quatre civils ont été tués dans plusieurs bombardements, terrestres et aériens, dans différentes banlieues de Damas, tandis que les rebelles sont parvenus à détruire un char des troupes régulières, tuant ou blessant les soldats qui s'y trouvaient, a précisé l'ONG.

Dans la capitale même, plusieurs roquettes se sont abattues sur le camp palestinien de Yarmouk (sud) faisant un mort, a poursuivi l'OSDH, sans préciser l'origine des tirs.

Ailleurs dans le pays, l'aviation a également bombardé des localités de la province d'Idleb (nord-ouest), alors que l'artillerie du régime pilonnait les provinces de Hama (centre) et de Lattaquié, sur la côte, selon l'OSDH.

Bombardements et violents combats secouaient aussi les régions de Homs (centre), de Deir Ezzor (est), d'Alep (nord) et de Deraa (sud), a détaillé l'OSDH, qui fait état d'un premier bilan provisoire de neuf morts à travers le pays.

Lundi, 134 personnes ont péri dans les violences, dont 57 civils, 37 soldats et 40 rebelles, selon l'OSDH qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire violemment réprimée qui s'est transformée en conflit armé. En 21 mois, les violences ont fait plus de 45.000 morts, selon l'OSDH, dont 90% ont été tués durant l'année 2012, au cours de laquelle l'aviation est entrée en action.

rd-sbh/cnp