NOUVELLES
01/01/2013 05:15 EST | Actualisé 03/03/2013 05:12 EST

L'Iran dénonce une loi américaine visant à contrer son influence en Amérique latine

L'Iran a dénoncé mardi une récente loi américaine, ratifiée le 28 décembre par le président Barack Obama, visant à contrer l'influence iranienne en Amérique latine, a rapporté la télévision d'Etat.

"C'est une ingérence dans les affaires latino-américaines (...) Cela montre qu'ils (Etats-Unis, ndlr) ne sont pas au fait des nouvelles relations internationales", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast.

"Les Etats-Unis vivent encore à l'époque de la guerre froide et croient que l'Amérique latine est leur arrière-cour", a-t-il ajouté.

"Nous leur conseillons de respecter les droits des autres nations (...) l'opinion publique mondiale n'accepte pas de telles interventions", a-t-il ajouté.

M. Mehmanparast a ajouté que les relations de Téhéran avec les autres nations, en particulier avec celles d'Amérique latine, étaient des relations d'"amitié" basées sur "le respect et l'intérêt mutuels".

Vendredi, le président Obama a signé une nouvelle loi visant a limiter l'influence de l'Iran en Amérique latine.

La loi avait été votée en 2012 pour agir contre "la présence et les activités grandissantes et hostiles" de l'Iran dans cette région.

L'Iran a développé ces dernières années ses relations avec les pays d'Amérique latine, notamment le Venezuela, l'Equador, le Cuba, le Nicaragua et le Brésil.

Téhéran, visé par des sanctions internationales et occidentales à cause de son programme nucléaire, a ouvert six ambassades en Amérique latine depuis 2005, ce qui porte leur nombre à 11, outre 17 centres culturels.

fpn/sgh/cnp