NOUVELLES
01/01/2013 07:16 EST | Actualisé 03/03/2013 05:12 EST

Les nouvelles de l'état de santé de Hugo Chavez inquiètent les Vénézuéliens

CARACAS, Venezuela - Le vice-président du Venezuela a visité le président souffrant Hugo Chavez à Cuba à deux reprises et prévoit rentrer à Caracas sous peu, a-t-il indiqué mardi dans un entretien à la télévision vénézuélienne Telesur.

Nicolas Maduro a indiqué qu'il avait parlé à M. Chavez lors de leurs rencontres et que ce dernier était «aussi fort que d'habitude» malgré un état de santé décrit comme complexe, trois semaines après qu'il ait subi une opération pour traiter un cancer. M. Maduro prévoit rentrer au Venezuela mercredi.

Ses commentaires surviennent alors qu'autant les supporteurs que des détracteurs du président Chavez avaient accueilli avec nervosité les signes de changement dans l'état de santé du leader socialiste.

M. Chavez n'a pas été vu ni entendu depuis sa chirurgie du 11 décembre. Depuis, des responsables ont rapporté les hauts et les bas de son état de santé. Dans la plus récente de ces annonces, dimanche, on indiquait qu'une infection respiratoire avait laissé le président dans un «état délicat».

Jorge Rodriguez, un allié de Chavez et maire d'un district de Caracas, la capitale, a réitéré mardi que le président traversait un processus post-opératoire compliqué.

Il a indiqué aux journalistes que les Vénuézuéliens avaient manifesté beaucoup de compassion et d'appui au président. Il a demandé aux citoyens de continuer de prier pour M. Chavez et ajouté qu'il avait espoir que le président récupérerait.

Dans un message envoyé sur Twitter lundi, le gendre de M. Chavez, Jorge Arreaza, qui a passé du temps avec le président à Cuba, a demandé aux Vénézuéliens de ne pas croire ce qu'il a décrit comme des rumeurs malintentionnées qui circulent sur Internet.

Il a ajouté que M. Chavez était dans un état calme et stable, et qu'il avait passé la journée accompagné de ses enfants.

Son message sur Twitter est survenu un jour après l'annonce plutôt sombre du vice-président de M. Maduro, qui soutenait que M. Chavez avait souffert de nouvelles complications à cause d'une infection respiratoire. Avant de voir M. Chavez, M. Maduro avait affirmé, la semaine dernière, que le président s'était levé et qu'il avait marché.

Des opposants politiques de Chavez se sont plaints que le gouvernement n'en a pas dit assez au pays sur l'état de santé du président, et même certains partisans du leader socialiste ont reconnu qu'ils aimerait avoir plus d'information.

«Je crois qu'ils ne nous disent pas toute la vérité. Le temps est venu pour eux de dire les choses clairement», a lancé Francisca Fuentes, depuis un square de la capitale où elle se promenait avec ses petits-enfants. Elle s'est dite bouleversée par l'état du président.

M. Chavez combat un cancer pelvien, dont le type n'a pas été révélé, depuis juin 2011. Il a refusé de dire où étaient les tumeurs qui ont été retirées. Le président a annoncé le 8 décembre que le cancer était revenu malgré de précédentes chirurgies, de la chimiothérapie et de la radiation.