NOUVELLES
01/01/2013 07:53 EST | Actualisé 03/03/2013 05:12 EST

Laurendeau réaliste

Jesse Levine est peut-être considéré comme un Canadien dans les tournois de l'ATP, mais pour la Coupe Davis, son cas semble plus problématique.

Le capitaine de l'équipe canadienne, Martin Laurendeau, a indiqué mardi qu'il ne s'attend pas à ce que son nouveau protégé obtienne à temps l'autorisation de représenter le Canada face à l'Espagne en février prochain, dans un duel de premier tour du groupe mondial.

«Nous sommes dans le temps de l'année où une réponse peut tarder. Nous n'avons pas encore eu de nouvelles de l'ITF, a dit Laurendeau à la Presse canadienne. Je pense qu'il est peu probable qu'il soit admissible à temps.»

Levine, natif d'Ottawa, a toujours représenté les États-Unis sur la scène internationale, mais a déposé une demande à la Fédération internationale de tennis (ITF) pour jouer pour le Canada. Il pointe au 104e rang mondial, ce qui fait de lui le numéro 2 canadien.

Milos Raonic, Vasek Pospisil et l'expert du double Daniel Nestor feront assurément partie du quatuor canadien à Vancouver. La quatrième place pourrait aller au jeune Filip Peliwo, au vétéran Frank Dancevic ou à Peter Polansky, si Levine n'est pas autorisé à jouer.

De l'autre côté, l'Espagne sera privée du numéro 5 mondial, David Ferrer, tandis que la présence de Rafael Nadal semble plus incertaine que jamais après son retrait des Internationaux d'Australie.