NOUVELLES
01/01/2013 07:14 EST | Actualisé 03/03/2013 05:12 EST

Cinq enseignantes et deux travailleurs humanitaires tués par balle au Pakistan

PESHAWAR, Pakistan - Des tireurs ont tendu une embuscade et abattu cinq enseignantes et deux travailleurs humanitaires qui voyageaient à bord d'une camionnette dans le nord-ouest du Pakistan, mardi, a indiqué un représentant des forces policières. L'enfant d'une des victimes, qui prenait place dans la camionnette, a été épargné par les tirs des agresseurs.

Selon le directeur de l'organisation non gouvernementale (ONG), les travailleurs humanitaires ont pu être visés parce qu'ils vaccinent la population contre la polio. Des militants islamistes soutiennent que la vaccination est un complot des États-Unis pour rendre stériles les enfants musulmans.

Le chef de la police de Swabi, Abdur Rasheed, a précisé que la camionnette transportait des enseignantes qui travaillaient pour une ONG. Les quatre assaillants, qui se déplaçaient sur deux motocyclettes, ont fui les lieux du crime et n'ont pas été appréhendés, a ajouté le chef de police.

Cet attentat rappelle le risque que courent les femmes qui travaillent dans le secteur de l'éducation et les travailleurs humanitaires face à des militants islamistes qui s'opposent à leur travail.

L'attaque est d'ailleurs survenue dans la même province conservatrice de Khyber Pakhtunkhwa, où des militants ont ouvert le feu sur Malala Yousufzai, une adolescente de 15 ans qui militait pour le droit des femmes à l'éducation.

Aucun groupe n'avait encore revendiqué l'attentat.

Les enseignantes ont été tuées aux côtés de deux travailleurs humanitaires — un homme et une femme. Leur chauffeur a été blessé. Au moment où ils ont été attaqués, ils rentraient à la maison, dans la ville de Swabi, où ils travaillaient.

Les femmes qui ont été tuées étaient presque toutes âgées entre 20 et 22 ans, selon Abdur Rasheed.