NOUVELLES
31/12/2012 04:08 EST | Actualisé 01/03/2013 05:12 EST

Une série d'attentats visant les chiites fait au moins 23 morts en Irak

BAGDAD - Des insurgés ont lancé une série d'attaques visant principalement la communauté chiite d'Irak, lundi, tuant au moins 23 personnes, ont annoncé des responsables.

Les attaques semblaient destinées à miner la sécurité et la confiance envers le gouvernement en alimentant les tensions intercommunautaires. Les violences se sont globalement apaisées en Irak depuis que le pays a failli sombrer dans la guerre civile il y a quelques années, mais des attaques de nature intercommunautaire surviennent presque chaque jour, et les forces gouvernementales semblent incapables de les empêcher.

Les explosions les plus meurtrières de lundi sont survenues dans la ville de Moussayyib, à environ 60 kilomètres au sud de Bagdad, où des insurgés ont installé des bombes autour de deux maisons, dont une appartenant à un policier. Deux femmes, deux enfants et trois hommes ont été tués dans les déflagrations survenues avant l'aube, a indiqué un responsable de la police.

Dans le quartier chiite de Karrada à Bagdad, une voiture garée a explosé près d'un tente installée pour les pèlerins chiites qui se dirigent vers la ville de Kerbala, dans le sud, pour souligner la mort du petit-fils du prophète Mahomet au septième siècle, selon la police. Cinq personnes ont été tuées et 25 autres ont été blessés, a-t-il dit.

L'explosion a dévasté les édifices environnants et provoqué un important panache de fumée dans le ciel. Plusieurs hélicoptères survolaient les lieux.

Une bombe placée en bordure de route a par ailleurs blessé six pèlerins chiites dans le quartier Baiyaa de Bagdad en soirée, d'après la police.

Quelques heures plus tôt, une voiture à l'arrêt avait explosé dans une rue très fréquentée de la ville d'Hillah, à environ 95 kilomètres au sud de Bagdad, faisant trois morts et 21 blessés, a annoncé un policier. Selon lui, des chiites font partie des victimes, mais il n'était pas en mesure de dire combien.

Deux autres pèlerins chiites ont été tués dans la ville de Khalis, au nord de Bagdad, quand deux bombes ont explosé simultanément. Les détonations ont aussi fait 16 blessés.

À Latifiyah, au sud de la capitale, un pèlerin a été tué et 11 autres ont été blessés dans des tirs d'obus de mortier.

Le bilan des victimes a été confirmé par six médecins. Tous les responsables joints par l'Associated Press ont réclamé l'anonymat parce qu'ils n'étaient pas autorisés à transmettre des informations aux journalistes.