NOUVELLES
31/12/2012 04:01 EST | Actualisé 02/03/2013 05:12 EST

Une explosion de couleurs illumine Dubaï pour le Nouvel An

Une explosion de couleurs tirées depuis le Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde, a illuminé le ciel de Dubaï au passage de la nouvelle année lundi à minuit.

Les feux d'artifice ont englouti la tour de verre et d'acier de 828 mètres de haut, dans une chorégraphie accompagnée de la musique symphonique de l'orchestre philharmonique de Prague.

Plusieurs heures avant minuit, une foule dense s'était rassemblée autour de la tour, où la circulation était bouclée, pour un spectacle de lumière au son des morceaux de bravoure de l'orchestre.

D'autres feux d'artifices ont été tirés dans d'autres zones de Dubaï et à Abou Dhabi, la capitale des Emirats arabes unis.

"C'est un événement très particulier. Nous sommes venus voir ça après tout ce qui en a été dit", a déclaré Rami, un résident jordanien.

"C'est la première fois que je passe le Nouvel an à Dubaï. J'étais très excité de voir tout cela après en avoir tellement entendu parler", a déclaré un touriste roumain, ravi d'avoir du même coup pu échapper à la rigueur de l'hiver chez lui.

Au 122e étage de la tour, le restaurant At.mosphere avait prévu un grand gala, pour lequel il fallait débourser 16.000 dirhams ou 4.300 dollars par personne pour une table au bord de la fenêtre.

D'un coût de 1,5 milliard de dollars, Burj Khalifa a été inaugurée le 4 janvier 2010, juste après la crise financière de 2009 qui a paralysé le secteur immobilier en plein essor de Dubaï et fait trembler les marchés internationaux.

Dubaï ploie encore sous le poids de la dette, qui avait culminé à 113 milliards de dollars, avec une tranche de 9,3 milliards de dollars devant arriver à échéance en 2013 et une autre de 3 milliards de dollars en 2014.

lyn/fc/tp