NOUVELLES
31/12/2012 11:37 EST | Actualisé 02/03/2013 05:12 EST

Quand l'enfant disparaît, la vie des parents n'est plus qu'une longue attente

MONTRÉAL - Au Québec, chaque jour, l'organisme Enfant-Retour reçoit pas moins d'une vingtaine de signalisations de disparitions d'enfants. En un an, on compte plus de 7000 disparitions au Québec et plus de 50 000 à la grandeur du Canada. Mais comment s'organise la vie de la famille éprouvée puisqu'elle doit continuer à vivre?

C'est ce dont il sera question à «Mémoires vives», le nouveau téléroman écrit par Chantal Cadieux et Patrick Lowe. Comment s'en sortent les parents de Laurie, disparue il y a 30 ans? Jacques Berthier (Gilles Renaud), chirurgien à la retraite, et Francine Blanchard (Véronique Le Flaguais), travailleuse humanitaire, bien que divorcés, sont tout de même demeurés unis dans l'ardent espoir de retrouver leur enfant. Remarié à Claire Hamelin (Marie-Thérèse Fortin), une radio-oncologue avec qui il a eu deux filles, Jacques a ensuite voltigé vers une troisième conquête dont l'identité fait jaser. À cette cellule se greffe l'histoire de Christian Landrie (Frédérick De Grandpré), exilé à Havre-Saint-Pierre avec son fils Clovis (Antoine Olivier Pilon) depuis la disparition de sa femme, il y a 13 ans.

Le mardi 8 janvier, 21h, à Radio-Canada, Claire, l'une des ex, et les enfants de Jacques dont Nicolas (Patrick Drolet), qui porte, lui aussi, les stigmates de ce drame, se réunissent pour assister à un souper soulignant l'hommage rendu au dr Berthier, à titre de fondateur de l'organisme «Mémoires vives» créé pour venir en aide aux proches de personnes disparues.

Maude Guérin, Monique Mercure, Catherine De Léan, Catherine Renaud et Charli Arcouette font également partie de la distribution et partagent ou subissent le poids de lourds secrets depuis longtemps enfouis dans les mémoires.

On rit à TVA

Si le rire est le propre de l'homme, il est aussi le modus vivendi des humoristes du Québec dont plus de 400, à ce jour, ont été formés à l'École Nationale de l'Humour fondée par Louise Richer, intégrée à l’origine au Groupe Juste pour rire. Parmi eux, Martin Matte, Louis-José Houde, Claudine Mercier et Mario Jean.

Donc, les dimanches 6 et 13 janvier, 20h, Stéphan Bureau anime «Le gala du 30e de Juste pour rire». Voilà déjà 30 ans que ce festival sème le rire dans les salles de spectacles et les rues de Montréal, l'été, puis à la radio et à la télévision toute l'année. Cette spéciale met en vedette François Bellefeuille, Daniel Lemire, Dominic et Martin, François Morency, Pierre Verville et André-Philippe Gagnon. Les mardis 8 et 15 janvier, 20h, au tour de Lise Dion de célébrer «25 ans d'humour». Avec Éric Salvail comme capitaine à bord, les amis proches de l'ex-vendeuse de beignes, lui réservent une soirée mémorable de variétés, sous le signe de l’humour évidemment.

Enfin, les jeudis 10 et 17 janvier, 20h, Guy, l'instigateur de «La Réforme Nantel», ne se gêne pas pour tirer sur tout ce qui bouge ou devrait bouger, politiquement parlant. Reconnu pour ne pas épargner le bon, la brute et le truand, il dessine, à sa façon, le portrait de notre société dans ce spectacle applaudi par plus de 70 000 spectateurs.

Plus que la vie: l'honneur?

Dans certains milieux culturels du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Asie du sud, l'honneur du patriarche compte plus que tout. Son déshonneur justifie même la mort de celle (car c'est souvent une femme la coupable) par qui le «scandale» arrive, soit, la plupart du temps, sa volonté de s'occidentaliser. À Télé-Québec, le documentaire de Raymonde Provencher met à jour cette pratique strictement culturelle et non religieuse qui fait loi dans certaines communautés émigrées au Canada où on aspire à une vie meilleure. Et pourtant, guidés par Aruna Papp, une travailleuse sociale, nous sommes à même de constater que bien des femmes n'ont pas vraiment droit à la liberté même ici. À «Questions de société / Ces crimes sans honneur», le lundi 7 janvier, 21h.

À compter du mercredi 9 janvier, 19h, ARTV diffuse une deuxième saison de «Voix humaines». Au cours des 10 prochaines semaines, quelques artistes dont Louis-Jean Cormier, Bïa, Stefie Shock, Lisa Leblanc et Jérôme Minière seront confrontés à la réalité de différents milieux tels que celui des pêcheurs, immigrants, mannequins, ex-détenus, cultivateurs, transsexuels. Ayant pu capter le sens profond de leur quête, l'artiste sera invité à créer une chanson qui traduise tous les aspects de ce qu'il aura perçu auprès de ces personnes. Chaque fois, ces «Voix humaines» sont empreintes d'émotions.

En ce début d'année, pourquoi ne pas prendre la résolution de tendre vers le bonheur? Pour nous guider sur ce chemin à obstacles, TV5 présente «Specimen / La face cachée du bonheur» où on cherche, sonde, analyse, décortique les raisons, les convictions et les émotions qui assaillent notre prédisposition au bonheur. Pourquoi Régis, qui doit vivre en fauteuil roulant depuis 18 ans suite à un accident, est-il quand même heureux? Pourquoi cet Autrichien millionnaire s'est-il départi de sa fortune pour être plus heureux? On en saura davantage sur la face cachée du bonheur le mercredi 9 janvier, 22h.

À RADIO-CANADA: aux «Enfants de la télé» on présente des moments inédits où on retrouve Louis-José Houde, Martin Matte, Jean-Pierre Ferland, Nicole Leblanc, Mario Tremblay et quelques autres à l'émission du mercredi 9 janvier, 20h. Suit, à 21h, «Je suis né un lundi… au Club Soda», une spéciale à l'occasion du 30e anniversaire du Club Soda qui a donné le départ à une florissante carrière pour de nombreux artistes dont Normand Brathwaite, François Léveillée, Claude Meunier, Marie-Lise Pilote et Lise Dion. La soirée sera orchestrée par Michel Barrette. Au tour de Michel Courtemanche d'avoir un aperçu de l'hommage qu'on lui réservera après sa «disparition», le jeudi 10 janvier, 20h, à «Prière de ne pas envoyer de fleurs». Pour cette deuxième saison, on saluera également Martin Matte, Mitsou, Rémy Girard, Dan Bigras, Benoît Brière et Michel Bergeron.

À TVA: «Le retour de nos idoles II» redonnera une deuxième jeunesse à de nombreux téléspectateurs puisque, chapeautée par l'unique Ginette Reno et animée par Michel Drucker et Michel Jasmin, l'émission ramène des chansons à succès d'il y a quelques décennies. Michel Delpech, Joël Denis, Renée Martel, Alain Morisod et Sweet People, Michel Pagliaro, Jean Nichol et quelques autres chanteront, accompagnés de 12 musiciens et choristes, les mercredis 9 et 16 janvier, 20h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: pour s'y retrouver dans le vaste monde nébuleux de nos finances, René Vézina, chroniqueur et journaliste économique, deviendra un indispensable allié les mercredis, dès le 9 janvier, 19h30. Sur ces conseils et recommandations, nous aurons tôt fait d'atteindre le «Déficit zéro».

À ARTV: si Renée Martel parle de sa carrière, elle ne cache rien des difficultés auxquelles elle a dû faire face. Elle expliquera qu'à l'âge où le succès est entré dans sa vie, elle n'était pas «programmée» à y faire face. Mais, en dépit de ses revers, le public l'a toujours soutenue. «Lumière sur Renée Martel», ce samedi, 20h. Suit, à 21h, un clin d'œil de Willie Lamothe, dans une émission produite en 1974, alors qu'il chantait en compagnie de son ami de toujours, Bobby Hachey.

À TV5: maigrir préoccupe les uns et obsède les autres. C'est bien d'être «Prêts à tout pour maigrir» mais encore faut-il savoir quel régime nous conviendra selon nos habitudes alimentaires, les livres à perdre, nos activités et notre état de santé. Bref, nous ne sommes pas tous soumis aux mêmes conditions. La journaliste Aurore Aubin, la AA de la diète, questionne moult spécialistes à ce propos, le mercredi 9 janvier, 20h.

À SUPER ÉCRAN: d'une nature casse-pied, Jacky Bonnot (Michaël Youn) est un chef dans l'âme sauf qu'ayant tendance à révolutionner les cuisines où il travaille, il se fait plus d'ennemis que d'amis. Mais un jour, le grand Alexandre Lagarde (Jean Reno), un chef étoilé, se trouve dans l'eau bouillante et fait appel aux services de Jacky. «Comme un chef», ce dimanche, 20h.