NOUVELLES
31/12/2012 01:39 EST | Actualisé 02/03/2013 05:12 EST

Mali: le Canada réfléchit à l'envoi de formateurs militaires (ministre)

Le Canada réfléchit à l'envoi au Mali de militaires chargés de participer à la formation des troupes devant être envoyées dans le nord du pays pour chasser les islamistes armés qui en ont pris le contrôle, a indiqué le ministre de la Défense Peter MacKay.

"Nous réfléchissons à la contribution que le Canada pourrait fournir", a dit M. MacKay lors d'un discours tenu dimanche sur une base militaire d'Halifax (est) et dont la transcription a été transmise lundi à l'AFP par son ministère.

Le ministre a souligné que "nous ne sommes pas encore en mesure de faire une annonce" officialisant une mission militaire dans ce pays où une vingtaine de sociétés minières canadiennes ont investi quelque 300 millions de dollars, en particulier dans le secteur aurifère.

"Les forces canadiennes ont développé une expertise dans la formation", a-t-il rappelé. "La mission de formation en Afghanistan est un exemple."

Si Ottawa a retiré ses troupes de combat d'Afghanistan, quelque 700 formateurs militaires sont encore présents dans ce pays.

Le ministre canadien de la Défense a expliqué que le nombre de formateurs militaires qui pourraient être déployés reste encore à définir: "Cela dépend de la demande qui sera faite" par les autorités maliennes, a-t-il dit.

"Nous suivons en permanence la situation au Mali, mais aussi dans la région", a indiqué en outre Peter MacKay.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté le 20 décembre à l'unanimité une résolution autorisant "pour une période initiale d'un an", le déploiement d'une force internationale au Mali, mais des réserves demeurent quant à ses capacités.

Selon le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, l'intervention militaire pourrait être lancée au cours du premier semestre 2013.

sab/jl/bdx