NOUVELLES
31/12/2012 05:45 EST | Actualisé 02/03/2013 05:12 EST

La Coupe du monde s'invite au coeur de Munich, avant Moscou et Rome

La Coupe du monde de ski alpin entame 2013 à Munich mardi avec des slaloms parallèles messieurs et dames, un format concocté pour amener le cirque blanc dans les grandes villes, avec Moscou au programme en février et Rome candidate pour les prochaines saisons.

Tracée dans le Parc Olympique, la course messieurs pourrait permettre à l'Autrichien Marcel Hirscher de recoller au classement général au Norvégien Aksel Lund Svindal, qui mène la danse grâce aux épreuves de vitesse.

Spectaculaires au possible, ces slaloms parallèles sont disputés sur une courte rampe, selon un format hybride entre le slalom -les concurrents chausseront d'ailleurs leurs skis de slalom- et le slalom géant avec des portes et non des piquets.

Quant à la victoire, elle n'est pas décidée au seul chronomètre mais à l'issue d'une série de duels en deux manches en 8e, quarts et demi-finales, avant des matchs pour le podium qui se règlent en une seule manche.

Ces parallèles sont ouverts aux 12 meilleur(e)s des classements de la Coupe du monde de slalom (WCSL), ainsi qu'aux quatre premiers (premières) des classements mondiaux qui ne seraient pas déjà qualifiés par le critère précédent.

En fait, c'est un peu plus compliqué que ça. La Suisse aura ainsi un représentant, le slalomeur Luca Aerni, 19 ans, même si le Haut-Valaisan, qui a débuté en Coupe du monde le 18 décembre à Madonna di Campiglio (Italie), ne satisfait aucun des deux critères précédents.

Il remplacera en fait son compatriote Beat Feuz, admissible au titre du classement mondial, après sa deuxième place au classement général de la Coupe du monde 2011-2012, mais blessé pour toute la saison en cours.

asc/ol/ep