NOUVELLES
31/12/2012 12:37 EST | Actualisé 02/03/2013 05:12 EST

France - Paris SG: Lucas Moura encore loin des yeux

A peine débarqué au Qatar, la dernière pépite brésilienne du PSG Lucas Moura n'a pas perdu de temps lundi, enchaînant visite médicale et découverte de ses nouveaux coéquipiers mais sa véritable intronisation et la signature définitive de son contrat n'interviendront que mardi.

Son nom était sur toutes les lèvres mais finalement personne n'a pu apercevoir l'attaquant de 20 ans censé incarner l'avenir doré de la Seleçao et du Paris SG. Malgré la fatigue causée par un vol de plus de 13 heures entre Sao Paulo et Doha, Lucas Moura a vécu une journée bien remplie mais celle-ci s'est presque intégralement déroulée dans les locaux de la clinique Aspetar située dans le complexe sportif Aspire.

Dès 8h locales, Moura, accompagné de son avocat, son agent et du directeur sportif adjoint du PSG Olivier Létang, a eu droit à une batterie de tests, préalables à son engagement avec le club de la capitale pour une durée de quatre ans et demi et la somme astronomique de 40 millions d'euros (plus 5 millions de bonus).

Mais comme l'a expliqué le directeur sportif Leonardo, visible pour la première fois depuis trois jours après avoir été victime de problèmes intestinaux, l'ancien attaquant du FC Sao Paulo n'en a pas fini avec les évaluations physiques.

"On terminera demain pour bien tout voir, a indiqué "Leo". Pour s'entraîner, il a besoin de son contrat et il le signera demain. Si tout va bien, il s'entraînera avec l'équipe demain après-midi".

Pas de cachotterie donc de la part du club de la capitale mais plutôt une volonté de tout faire dans les règles, le marché des transferts ne débutant que le 31 décembre à minuit.

La présentation officielle du prodige brésilien est ainsi d'ores et déjà programmée mardi au Musée de l'art islamique à Doha aux côtés du président Nasser El Khelaifi avant ses premières foulées en tant que joueur à part entière du PSG vers 16h30 locales.

Ses grands débuts sous le maillot parisien devraient avoir lieu mercredi en amical contre Lekhwiya, le champion du Qatar, quatre jours avant le 32e de finale de la Coupe de France contre Arras (D5) à Calais, dimanche.

La soirée du Réveillon du Nouvel An à Doha en présence des familles des joueurs et du staff permettra peut-être de hâter l'integration de Moura au sein du groupe, le Français français Kevin Gameiro ayant avoué ne pas l'avoir encore croisé depuis son arrivée.

"Je ne le connais pas, j'ai vu des vidéos sur internet, a avoué l'attaquant. S'ils l'ont recruté 45 millions c'est pour qu'il nous apporte quelque chose. Ce ne sera que du bonus pour nous. Il fait partie des joueurs d'expérience qui ont l'habitude de jouer des matches de haut niveau. A lui de nous aider à progresser et à gagner le championnat."

L'absence de Moura lors de la séance d'entraînement de l'après-midi ouverte au public a en tout cas quelque peu déçu la centaine de spectateurs massée lundi en tribunes et alléchée par la perspective de découvrir le nouveau joyau parisien.

Sans le Brésilien, tous les regards et les objectifs se sont encore logiquement dirigés vers la superstar Zlatan Ibrahimovic. Mais le géant suédois, contrairement à d'autres coéquipiers comme Javier Pastore, Ezequiel Lavezzi ou Nene, a ostensiblement snobé l'assistance, terminant la séance sans aucun contact avec les supporteurs et sans signer le moindre autographe. Du Zlatan tout craché.

kn/nb