NOUVELLES
31/12/2012 11:46 EST | Actualisé 02/03/2013 05:12 EST

Des experts proposent cinq trucs pour une perte de poids plus efficace

TORONTO - Que tous ceux qui comptent amorcer la nouvelle année en voulant perdre du poids lèvent la main. Ça fait beaucoup de monde, on n'en doute pas.

Tous ceux qui ont déjà essayé de maigrir vous le diront, c'est un engagement difficile à respecter. Le temps manque et les tentations sont nombreuses. «Je vais» deviens «je devrais», qui devient «je voulais».

Il n'y a pas de recette magique pour la perte de poids, mais certaines choses peuvent vous aider. Des fruits plus faciles à cueillir, si on veut, pour diminuer ou au moins contrôler son poids.

Le Dr Yoni Freedhoff, expert de la perte de poids établi à Ottawa, et le Dr Arya Sharma, un spécialiste de l'obésité de l'Université de l'Alberta, nous proposent cinq conseils.

1. Réduisez le nombre de calories dans ce que vous buvez. Les gens oublient souvent les calories des jus de fruits, des cafés de spécialité ou de l'alcool, disent les médecins. Contrairement à celles des collations solides, les calories liquides ne vous remplissent pas, et elles n'envoient pas comme message au cerveau de compenser en mangeant moins plus tard.

Les gens sous-estiment ou négligent l'apport calorique de l'alcool, mentionne le Dr Sharma. Selon la quantité et le type de vin, deux verres peuvent ajouter entre 300 et 400 calories. Et les boissons alcooliques n'indiquent pas le nombre de calories sur l'étiquette, contrairement aux boissons gazeuses.

2. Dormez plus longtemps. Les preuves scientifiques s'accumulent selon quoi le manque de sommeil contribue à l'obésité. L'explication est partiellement simpliste: on ne peut manger quand on dort et à l'opposé, plus longtemps vous êtes debout, plus vous avez d'occasions de consommer des calories.

Mais il y a quand même plus, avance le Dr Freedhoff. Il semble que ne pas dormir suffisamment influence les hormones de la faim et la production de stress, en plus de la capacité du corps à traiter les sucres des aliments.

Il y a aussi un cercle vicieux avec le sommeil et le poids: quand vous êtes fatigué, il est difficile de trouver la motivation pour aller faire du jogging ou aller au gym.

«Essayez de dormir une heure de plus à chaque jour et constatez les changements dans votre vie», conseille le Dr Sharma.

3. Évaluez le côté pratique et réaliste de votre approche. À moins de n'avoir que quelques livres à perdre, il se peut bien que le contrôle de votre poids fasse partie de votre vie sur une base régulière. Une diète radicale peut donner des résultats mais si vous avez un relâchement, le poids va revenir. Il faut donc considérer la faisabilité à long terme du plan qui est envisagé.

4. Fixez-vous des objectifs réalistes. Si vous n'êtes pas du genre à courir et que vous voulez devenir marathonien, ça n'arrivera pas. Même chose si vous promettez de passer 90 minutes au gym à chaque jour, quand votre fréquence actuelle est de trois ou quatre fois par mois. Cela ne mènera qu'à l'abandon par découragement. La solution est donc d'avoir des objectifs accessibles.

«Les gens devraient y aller à petits pas, dit le Dr Freedhoff. C'est mieux de faire 10 minutes plusieurs jours par semaine que de vouloir consacrer trois ou quatre heures par semaine à l'entraînement, ce qui mène les gens à abandonner parce que c'est trop.»

5. Mettez l'accent sur vos comportements. Votre poids actuel est le résultat de vos habitudes. Peut-être que vous mangez des collations devant la télé le soir, ou que vous vous gâtez lors d'une sortie au restaurant - peut-être bien que vous allez souvent au resto, d'ailleurs.

Parmi les facteurs qui peuvent nuire au contrôle du poids, le Dr Sharma mentionne le fait de devenir affamé en attendant trop longtemps avant de manger, de ne pas dormir assez ou d'être trop sédentaire. Il suggère de remplacer ces habitudes par d'autres qui pourraient vous aider: porter un podomètre, compter ses calories et manger à des heures régulières, tout en réduisant les portions.

Le Dr Freedhoff dit que les gens ne devraient pas rayer complètement les restaurants de leurs sorties. Il propose d'identifier la solution la plus paresseuse, dans ces repas rapides à l'extérieur, et de la remplacer par un plat fait à la maison.